Un comité créé à Saint-Denis :

Les commerçants et artisans vont être consultés


Publié / Actualisé
L'union des commerçants dionysiens (UCD) se félicite de la création d'un comité consultatif de commerçants et d'artisans. Une structure mise en place par la mairie de Saint-Denis après une délibération votée par le Conseil municipal de la ville. Nous publions ci-après le communiqué de l'UCD. (Photo d'illustration)
L'union des commerçants dionysiens (UCD) se félicite de la création d'un comité consultatif de commerçants et d'artisans. Une structure mise en place par la mairie de Saint-Denis après une délibération votée par le Conseil municipal de la ville. Nous publions ci-après le communiqué de l'UCD. (Photo d'illustration)

 

Le 16 décembre 2017, la création d’un comité consultatif de commerçants  et d’artisans a été votée au Conseil municipal de Saint Denis sur proposition de l’union des commerçants dionysiens (UCD). L’UCD se félicite de la décision du Maire et de son équipe municipale. La ville de Saint Denis a souhaité donner un cadre privilégié pour recueillir les problématiques rencontrés par les acteurs du centre ville ainsi que leurs propositions.

Ainsi, nous comptons sur ce comité afin de créer une instance de dialogue avec la collectivité sur les questions relatives à la dynamisation du centre ville. Il nous tarde de commencer à travailler ensemble afin que le centre ville soit attractif et l’offre du centre ville soit davantage développée.

Le centre ville de Saint Denis est le plus grand centre commercial ouvert. A ce titre, nous devrons aborder de nombreux points comme l’accès au centre ville, la création d’un parking en ouvrage, l’amélioration de l’éclairage et la réfection des trottoirs, l’animation…. 2018 sera une année décisive pour ce comité et nous souhaitons que tous ensemble puisse travailler afin de bâtir le centre ville de demain.

Le Président de l’UCD, M. Sandiren PERMALE

   

1 Commentaire(s)

David, Posté
Je ne vais plus à Saint-Denis Ville car maintenant la municipalité est trop indiscrète. Il faut désormais renseigner le numéro de plaque de la voiture et déclarer où on se trouve et à quelle heure. Tout ça pour payer l'horodateur. Ma vie privée vaut plus que ce flicage ignoble.

Les commerçants devraient se mobiliser contre cette intrusion fascisante à la Big Brother.