[VIDÉOS] Saint-Denis :

Stationnement - Des contrôles renforcés et un tarif de l'amende qui évolue


Publié / Actualisé
La ville de Saint-Denis et la Sodiparc qui gère le stationnement dans le chef-lieu ont tenu à "clarifier" l'arrivée de la dépénalisation du stationnement dans les rues de la ville. Pour le tarif de l'amende, un nouveau système de calcul est mis en place. Les contrôles seront eux plus fréquents avec un objectif clair : fluidifier le stationnement dans le centre-ville. Le point avec Marc Lafaye, directeur du stationnement à la Sodiparc.
La ville de Saint-Denis et la Sodiparc qui gère le stationnement dans le chef-lieu ont tenu à "clarifier" l'arrivée de la dépénalisation du stationnement dans les rues de la ville. Pour le tarif de l'amende, un nouveau système de calcul est mis en place. Les contrôles seront eux plus fréquents avec un objectif clair : fluidifier le stationnement dans le centre-ville. Le point avec Marc Lafaye, directeur du stationnement à la Sodiparc.

Selon Marc Lafaye, directeur du stationnement à la Sodiparc, entreprise qui s'occupe du stationnement dans la ville de Saint-Denis, "rien ne change pour les usagers" qui se garent dans les rues du chef-lieu. Depuis le 1er janvier 2018, la ville de Saint-Denis dépénalise le stationnement payant. Autrement dit, c'est la fin des procès-verbaux, mais pas des amendes. Marc Lafaye explique pourquoi : 
 


Autre nouveauté, la longévité de l'amende. Avant le 1er janvier de cette année, "une amende reçue par exemple à 9 heures était valable pour la totalité de la journée" explique Marc Lafaye. Désormais, le non-paiement du stationnement peut-être verbalisé "plusieurs fois dans une journée", le tout "par tranches de 3 heures" indique l'employé de la Sodiparc :
 

À lire aussi : Stationnement : Le paiement par téléphone arrive à Saint-Denis

La Sodiparc et la municipalité promettent aussi que les contrôles "seront plus efficaces" avec en particulier la mise en place "d'une voiture lectrice de plaque d'immatriculation". Si la voiture ne peut elle verbaliser, elle sera en mesure de fournir les informations en temps réel aux agents de surveillance de la voie publique sur le paiement ou non du stationnement pour une voiture: 

 


Selon Philippe Naillet, conseiller municipal pour le centre-ville de Saint-Denis, "rester sur le même tarif d'amende, 17 euros, permet de ne pas pénaliser l'activité économique du centre-ville, plus grand centre commercial de La Réunion avec 2.400 commerces et services". À titre de comparaison, le tarif de l'amende de stationnement à Saint-Pierre est désormais de 25 euros. Contre des tarifs bien plus exhorbitants en métropole, comme celui de Lyon... à 60 euros. 

hf/www.ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

MATT, Posté
LA DEPENNALISATION FAIT ENTRER PLUS D'ARGENT DANS LES CAISSES DE LA MAIRIE.
APRES LE RESTE C'EST DU BLABLA
La Pie , Posté
N'hésitez pas à élargir la zone de contrôle, vers Moufia par exemple, où les voitures prennent le peu de trottoir qu'il y a pour leur parking personnel et les piétons doivent marcher sur la route.
Handiréunion, Posté
Quid des véhicules muni d'une carte de stationnement gratuit pendant 12 heures, loi du 18 mai 2015 n° 2015-300, sachant que la carte est attribuée à une personne et non à un véhicule particulier ?