Un projet qui fête ses 10 ans à Saint-Denis :

Deux jours haut en couleur à l'image du Projet Éducatif Global


Publié / Actualisé
Une haute qualité éducative pour les petits Dyonisiens, tel est l'objectif du projet éducatif global (PEG) de Saint-Denis. Depuis 10 ans, plusieurs activités périscolaires accompagnent les enfants. Ce mercredi 27 juin 2018, le PEG a soufflé ses bougies à la Cité des arts de la Ville. L'occasion de faire (re)découvrir ces animations aux habitants.
Une haute qualité éducative pour les petits Dyonisiens, tel est l'objectif du projet éducatif global (PEG) de Saint-Denis. Depuis 10 ans, plusieurs activités périscolaires accompagnent les enfants. Ce mercredi 27 juin 2018, le PEG a soufflé ses bougies à la Cité des arts de la Ville. L'occasion de faire (re)découvrir ces animations aux habitants.

Arts plastiques, activités sportives, chants et initiation à plusieurs instruments de musique sans oublier les ateliers lecture de la médiathèque de la ville de Saint-Denis… Pendant deux jours, ce mercredi et ce jeudi, les plus petits et les plus grands peuvent pratiquer autant d’activités périscolaires qu’ils le souhaitent.

"C’est leur journée"

Présent ce mercredi à la Cité des Arts pour présenter le Projet éducatif global (PEG), Gilbert Annette défend ce projet en plaçant "l’humain avant tout. C’est capital."

 

"Notre objectif c’est la lecture pour les enfants" précise le maire de la Ville qui estime que les plus petits doivent apprendre "à aller emprunter des livres à la médiathèque, le lire et ensuite retourner le rendre pour en emprunter un autre."

 

L’un des principaux objectifs de ces journées reste la santé et la sensibilisation face à l’obésité. "Manger sainement et équilibré", c’est ce que doivent retenir les enfants présents au Stand Santé et restauration scolaire.

 

Des activités qui permettent également le dialogue entre les Dyonisiens et la Ville. Giuseppe Innocenti, adjoint inspecteur de l’Académie de La Réunion, reste conscient des projets du même genre dans d’autres villes.

 

Pour atteindre ces divers objectifs, notamment éducatifs, la Ville de Saint-Denis possède ainsi d’importants leviers d’action, avec notamment "une volonté politique qui priorise les investissements, la gratuité de l’offre éducative permettant à tous les enfants d’y avoir accès, l’expérience, le savoir-faire" avec donc "un réseau de professionnels, qualifiés et impliqués" sans oublier "un réseau associatif dense et déjà mobilisé, à la fois spécialisé et permettant une action localisée dans les quartiers" souligne la Ville.

A noter que ce projet éducatif global est né de l’initiative d’Ericka Bareigts, ancienne ministre de l’Outre-mer et dyonisienne de naissance.

cli/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !