Peintre, parolier, poète, homme de théâtre :

Sainte-Clotilde : la rue Papangue rebaptisée en l'honneur de Louis Jessu


Publié / Actualisé
Originaire de Sainte-Clotilde, cet artiste éclectique était à l'honneur ce vendredi 5 octobre. Gilbert Annette, le maire de Saint-Denis, entouré d'élus municipaux et de proches de Louis Jessu, a officiellement baptisé la nouvelle rue Louis Jessu, anciennement rue Papangue. L'occasion pour le premier édile de rappeler tout ce que cet artiste, décédé en 2010 à l'âge de 84 ans, a apporté à La Réunion. Gilbert Annette a notamment évoqué une des pièces écrites en créole les plus célèbres de l'auteur, Les Pélerins de Saint-Leu, pièce qui a eu les honneurs de la télévision locale en 1971. Un vrai plébiscite à cette époque.
Originaire de Sainte-Clotilde, cet artiste éclectique était à l'honneur ce vendredi 5 octobre. Gilbert Annette, le maire de Saint-Denis, entouré d'élus municipaux et de proches de Louis Jessu, a officiellement baptisé la nouvelle rue Louis Jessu, anciennement rue Papangue. L'occasion pour le premier édile de rappeler tout ce que cet artiste, décédé en 2010 à l'âge de 84 ans, a apporté à La Réunion. Gilbert Annette a notamment évoqué une des pièces écrites en créole les plus célèbres de l'auteur, Les Pélerins de Saint-Leu, pièce qui a eu les honneurs de la télévision locale en 1971. Un vrai plébiscite à cette époque.

Louis Jessu a ainsi écrit une quarantaine de pièces de théâtre, qui, toutes, mettaient en scènes des morceaux de vie réunionnaise.Un vrai kaléidoscope de la culture locale, devenu patrimoine, au point quela Bibliothèque Départementale, en novembre 2017, lui a rendu hommage à la date anniversaire de sa disparition, le 13 novembre, en programmant l'une de ses pièces de théâtre, " Cantine Pipine ", une exposition et une animation musicale avec Marie-Armande et Henri-Claude Moutou, Pierrette et Sully Ducap.

La Ville de Saint-Denis a tenu elle aussi à rendre un plein hommage à cet artiste haut en couleurs, qui a tant marqué la vie locale, en allant plus loin qu'une soirée commémorative et en choisissant de donner son nom à une rue. Une manière d'ancrer encore plus profondément dans l'histoire et le patrimoine réunionnais le talent et l'exceptionnelle personnalité de celui qu'on appelait aussi Ti Ting familièrement. Louis Jessu était un peu un sociologue, un observateur de la culture locale, des coutumes, des travers parfois, de la population réunionnaise à laquelle il appartenait. Pour savoir si bien rire des autres, c'est qu'il savait sans doute aussi bien rire de lui-même. Un trait de sagesse dit-on...

Ses amis et ses proches étaient bien là, ce vendredi soir, pour se souvenir de cet homme qui a certes marqué la vie culturelle réunionnaise mais a davantage encore apposé sa marque dans leurs vies. L'amitié fidèle, le meilleur hommage qui soit.

ml/www.ipreunion.com

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

30 reportage(s)
Kwa films

Sudel Fuma, héros créole

Kwa Films

"Gangster Project" à Cape Town

Kwa Films

Talents La Kour, le making-off...