Transparence, train de vie des élus réduit, aides sociales... :

Saint-Denis - Le maire présente les grandes orientations budgétaires de la commune


Publié / Actualisé
A la veille du Conseil municipal où sera voté le budget de l'année 2019 de la commune de Saint-Denis, le maire Gilbert Annette a présenté vendredi 14 décembre 2018 les grandes orientations. Pouvoir d'achat, moral publique, aides sociales, transparence... les points abordés se veulent être une première réponse aux revendications des gilets jaunes, "un mouvement profond qui mérite une analyse appropriée", selon les mots du maire.
A la veille du Conseil municipal où sera voté le budget de l'année 2019 de la commune de Saint-Denis, le maire Gilbert Annette a présenté vendredi 14 décembre 2018 les grandes orientations. Pouvoir d'achat, moral publique, aides sociales, transparence... les points abordés se veulent être une première réponse aux revendications des gilets jaunes, "un mouvement profond qui mérite une analyse appropriée", selon les mots du maire.

"Nous avons voulu à quelques jours du vote de notre budget 2019, remettre en cause le budget qui avait été préparé avant les évènements des Gilets Jaunes et tirer deux ou trois mesures," explique Gilbert Annette. Des orientations nouvelles, "nous n'étions pas allés aussi loin que ce mouvement [des gilets jaunes]. Il a eu pour impact de faire prendre conscience aux élus que nous sommes, de la gravité de la situation et de la demande sociale aïgue," ajoute-t-il.

Des réponses aux revendications des gilets jaunes avec par exemple, le budget du CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) à l'intervention d’urgence qui sera doublé : les seuils à l’éligibilité seront aussi augmentés, tout comme les montants attribués. "Nous avons voulu aller plus loin, apporter une réponse claire et rapide," indique le maire de Saint-Denis. Avant, le seuil d’éligibilité était le seuil de pauvreté, désormais il est basé sur le SMIC. De 6.500 familles concernées "nous passons à 10.000," poursuit-il.

Terminé les cocktails à la mairie

Pour financer ces actions, "nous avons remis en cause le budget de réception. Ainsi, nous avons décidé de supprimer définitivement les cocktails à la mairie. Une mesure forte," explique Gilbert Annette qui représente tout de même des économies de 200.000 euros. Cet argent sera reversé au CCAS pour alimenter les aides d'urgence et les bons alimentaires.

Pour répondre aux 38% de taux de chômage chez les jeunes et aux difficultés d'insertion, le Mairie de Saint-Denis a décidé d'augmenter le budget des ateliers et chantiers d'insertion (ACI) d'un million d'euros, soit dix chantiers en plus. Le budget passe donc de 3,5 à 4,5 millions d'euros. "Nous avons pris des mesures parce que nous voulons que les Conseils municipaux tirent un certain nombre d'enseignements," résume le maire de Saint-Denis.

nt/www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

ZembroKaf, Posté
Plus de cocktails à la mairie...les traiteurs vont être content !!!
Les centre aérés qui vont fonctionner 2 semaines au lieu de 3...en janvier !!!
Allez bientÃ't plus de travaux plus d'animations plus de projets...tout pour le social !!!