103 000 visiteurs ont répondu présent (actualisé) :

Le salon de la maison 2019 était un bon cru


Publié / Actualisé
Après une fin d'année 2018 marquée par un mouvement social de taille, les 450 exposants avaient beaucoup d'attentes quant à cet événement incontournable de l'année. 80% d'entre eux sont des petites et moyennes entreprises, le salon de la maison pèse beaucoup dans leur chiffre d'affaire annuel. Si 12% des commerçants constatent un chiffre d'affaire inférieur à l'année dernière sur le salon, pour les autres, le Salon de la maison 2019 a tenu ses promesses. Durant ces neuf jours, les Réunionnais étaient au rendez-vous, une fréquentation dans la fourchette habituelle, une performance quand on sait que la tendance globale de la fréquentation sur le territoire national est à la baisse. Seule ombre au tableau : le stationnement, le dispositif de navettes mis en place par la Nordev a prouvé son efficacité mais reste insuffisant face à l'affluence de visiteurs.
Après une fin d'année 2018 marquée par un mouvement social de taille, les 450 exposants avaient beaucoup d'attentes quant à cet événement incontournable de l'année. 80% d'entre eux sont des petites et moyennes entreprises, le salon de la maison pèse beaucoup dans leur chiffre d'affaire annuel. Si 12% des commerçants constatent un chiffre d'affaire inférieur à l'année dernière sur le salon, pour les autres, le Salon de la maison 2019 a tenu ses promesses. Durant ces neuf jours, les Réunionnais étaient au rendez-vous, une fréquentation dans la fourchette habituelle, une performance quand on sait que la tendance globale de la fréquentation sur le territoire national est à la baisse. Seule ombre au tableau : le stationnement, le dispositif de navettes mis en place par la Nordev a prouvé son efficacité mais reste insuffisant face à l'affluence de visiteurs.

Le salon de la maison reste une valeur sûre

103 000 visiteurs en neuf jours, le salon est à la hauteur de sa réputation, on peut noter une baisse de 14 000 personnes par rapport à l’année dernière liée au fait que le salon de la maison 2018 avait duré deux jours de plus. On reste donc dans la fourchette habituelle d’affluence au salon, entre 100 et 110 000 visiteurs en moyenne. Chaque visiteur aura passé environ quatre heures sur le salon.

La journée du 1er mai a éé exceptionnelle, 20 000 visiteurs se sont pressés au Parc des expositions. Paradoxalement, d’un point de vue logistique, ce fut aussi la journée la plus compliquée notamment au niveau du stationnement.

Toujours autant d’exposants

Ils étaient 450 commerçants venus vendre leurs produits sur 1075 stands. Une diversité d’offres allant de la piscine, au chiffon magique en passant par les pinces à linge qui ne craignent pas le soleil… 80% des exposants étaient des petites ou moyennes entreprises et leurs attentes pour cette 31ème édition du salon de la maison était forte. Le mouvement des Gilets jaunes en fin d’année dernière a fortement impacté leur chiffre d’affaire. Ils comptaient donc sur l’événement pour " se refaire ". Pari gagné pour 88% d’entre eux " cette édition a joué son rôle " affirme Mickaël Martin, le directeur général délégué de la Nordev.

Les 12% restants ont constaté une diminution de leur chiffre d’affaire sur l’événement par rapport à l’année précédente.

Pour l'ancdote

De bons chiffres mais les organisateurs ont frôlé la catastrophe ! Une fermeture de la route du Littoral était prévue ce dimanche 5 mai pour des travaux. Après concertations, la Région a choisi de reporter cette fermeture au mercredi 8 mai.

Lire aussi : la route du Littoral fermée les mercredi 8 et dimanche 12 mai

Ce qui a moins bien marché

Plusieurs bémols cette année :

• Les démonstrateurs ont moins bien fonctionné " c’est la première fois que ça arrive, d’habitude, on est dans une phase ascendante " commente Mickaël Martin. Pas d’explication à ce phénomène, peut-être une lassitude des visiteurs…

Pour les autres exposants, le salon de la maison 2019 a été plutôt favorable " bien sûr, cela dépendait de la qualité de l’offre et de l’aménagement des stands, nous avons remarqué que les visiteurs sont de plus en plus sensibles à cela " explique le directeur général délégué. Il y a donc des disparités entre les acteurs d’un même secteur.

• En revanche, les solaristes, sont, eux, dans le creux de la vague. Le secteur a moins bien marché que d’habitude, une hypothèse : le marché est peut-être arrivé à maturité et commence à s’essouffler, les visiteurs attendent peut-être un renouvellement des équipements.

Côté restauration, les visiteurs veulent plus. 70% d’entre eux sont plutôt satisfaits de l’offre mais ils estiment qu’il faudrait l’agrandir. Deux snack-bars dans la cour, un restaurant façon snack à l’étage avec 700 couverts qui effectuent 4 rotations par jour. Insuffisant. Une réflexion serait en cours pour faire évoluer le service de restauration national avec notamment la possibilité de mettre en place de la restauration à l’assiette.

Le gros point noir

Toujours le même : le stationnement. Trouver une place relève presque du parcours du combattant. Les organisateurs du salon ont en conscience " nous sommes dans une phase de veille, prêts à saisir les opportunités qu’il y aurait sur le foncier autour du parc des expositions ". Là où ça coince, c’est que des opportunités du genre, il n’y en a pas !

La Nordev a mis en place des navettes, les gens se garent à la Jamaïque et sont ensuite transportés sur le site, un service qui fonctionne mais reste insuffisant face à la demande.

Un événement bien installé dans le paysage réunionnais

Alors qu’au niveau national, les organisateurs de salons accusent le coup, le salon de la maison tient bon. Le salon de l’automobile, en métropole, a noté une baisse de fréquentation de 12%, une tendance générale. Quel est le secret du salon de la maison ? " C’est un salon qui joue aussi un rôle social, les gens viennent se rencontrer, se retrouver, se balader, seuls ou en famille. On est au-delà de l’aspect mercantile " détaille Mickaël Martin.

On pense déjà à l’année prochaine

Le salon de la maison 2020 devrait durer deux jours, du 1er au 10 mai. Et ce sera sans doute un bon cru, deux jours fériés qui draineront du monde. Seul hic, d’ici là, les problèmes seront toujours à l’ordre du jour… 

fh/www.ipreunion.com

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !