Exploit des zébus :

CAN 2019 : le Portois Melvin Adrien rentre au pays en héros


Publié / Actualisé
C'est un Portois qui revient de la Coupe d'Afrique des nations... et fait la fierté de sa commune. Melvin Adrien, gardien des Bareas, a réalisé un exploit avec ses co-équipiers en poussant jusqu'au quart de finale de la CAN. Une performance historique alors que Madagascar y participait pour la première fois. A ses côtés, le milieu de terrain Rayan Raveloson, qui s'est entraîné pendant des années à la Jeanne d'Arc du Port aux côtés de Melvin Adrien. Les deux joueurs ont eu droit à une réception organisée à la mairie du Port ce mercredi 17 juillet 2019, entourés de leur famille.
C'est un Portois qui revient de la Coupe d'Afrique des nations... et fait la fierté de sa commune. Melvin Adrien, gardien des Bareas, a réalisé un exploit avec ses co-équipiers en poussant jusqu'au quart de finale de la CAN. Une performance historique alors que Madagascar y participait pour la première fois. A ses côtés, le milieu de terrain Rayan Raveloson, qui s'est entraîné pendant des années à la Jeanne d'Arc du Port aux côtés de Melvin Adrien. Les deux joueurs ont eu droit à une réception organisée à la mairie du Port ce mercredi 17 juillet 2019, entourés de leur famille.

L'aventure s'est arrêtée le 11 juillet dernier face à la Tunisie 3-0. Trop tôt pour les supporters des zébus, mais le parcours n'en est pas moins historique. Pour la mairie du Port, la fierté est telle qu'une réception était organisée, réunissant Melvin Adrien, le milieu de terrain Rayan Raveloson, leurs familles et leurs coachs ce mercredi 17 juillet.

"Je ne réalise pas encore ce qui m'est arrivé", nous a confié le gardien Melvin Adrien. "Les gens disaient qu'on était les petits poucets, car c'était une première qualification à la CAN pour Madagascar. Nous en tant que joueurs, on savait qu'on avait les capacités de faire des bonnes performances."

Un beau parcours qu'a aussi permis la "sacrée ambiance" au sein de l'équipe, nous explique le joueur. "On communiquait énormément entre co-équipiers, c'est une expérience collective avant tout. Parfois, c'est très dur, mais être solidaires ça nous a permis d'être quart de finaliste." Et le défi était de taille, "il n'y a pas de petite équipe africaine à la CAN", estime le gardien, "ce sont toutes de grandes équipes, j'ai joué à tous ces matchs avec beaucoup de plaisir." Y compris face à la Tunisie en quart de finale : "c'est une belle équipe, et perdre ça fait aussi partie du foot".

Aujourd'hui le joueur avoue qu'il est "très fatigué". Il repart dès ce vendredi dans son club du FC Martigues pour continuer les entraînements. "Je me sens encore fatigué mais je vais repartir très vite, tout en suivant les Jeux des îles !"

Retrouvez l'interview complète de Melvin Adrien, en 5 questions :

Fierté partagée

La mère de Melvin, Maryse Adrien, est tout sourire : "je suis fière de mon garçon, et je serai toujours fière, toute la famille l'est. On applaudit toute l'équipe, le football c'est une famille". Elle a suivi les matchs de la CAN avec tellement d'application qu'elle se plaçait littéralement derrière la télévision pour bloquer le ballon et vivre le match aussi intensément que son garçon : "Quand il attrapait le ballon, je décollais avec lui, et quand il le bloquait, tout pareil !"

Même éliminée, Madagascar aura gagné le coeur de tout un pays. Rayan Raveloson, milieu de terrain dans l'équipe malgache, et qui joue à Troyes en Ligue 2, l'a senti à distance : "On ne regardait pas trop les réseaux sociaux, on appelait que nos familles, mais dès la fin de la compétition on a reçu énormément de messages et on a bien vu que les gens étaient ravis pour nous."

Il a vécu cette CAN des étoiles dans les yeux lui aussi. "C'était exceptionnel, je n'aurais jamais pensé vivre ça. On ne se rend pas encore compte..." Le quart de finale, il l'a vécu du banc, "mais j'étais sous pression comme mes partenaires... même en perdant, on a bien réussi cette CAN. A partir du 8ème de finale, c'était que du bonus finalement."

Lire aussi : CAN-2019 : la Tunisie met fin au rêve de Madagascar

Lire aussi : Les Barea accueillis en héros à Madagascar

L'émotion était palpable au retour de ces deux jours. "Ce sont deux jeunes qui ont fait leurs premiers pas à la Jeanne d'Arc, on souhaitait leur rendre hommage bien sûr", explique le maire du Port Olivier Hoarau. "Ils ont tous les deux brillé dans cette compétition. Merci à eux deux d'avoir aussi montré qu'au Port, nous sommes une terre de champions".

Comme beaucoup de Portois et de Réunionnais, il a suivi la CAN "avec beaucoup de ferveur". "Malheureusement, Madagascar a perdu, mais cette équipe a réalisé un très beau parcours."

mm/www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Mahel2210, Posté
Véritable stars a Madagascar pour can Melvin Adrien
Rojo, Posté
vous avez raison, meme si madagascar a perdu c'etait que pour la premiere fois qu'il a jouer donc ce n'est pas un probleme, en plus comme on le disait"tant qu'il y aura de vie, il y aura de chance"
Ginah, Posté
Les malgaches sont tres fieres de vous <3