Travaux à rallonge, clubs en difficulté :

Les piscines de l'Ouest prennent l'eau


Publié / Actualisé
Vue Belle à la Saline, ou Jean-Lou Javoy au Port... les bassins de l'Ouest font peau neuve mais ça prend du temps. Voilà des mois que les clubs de natation de Saint-Paul ou du Port voient les travaux rallongés de plusieurs mois à chaque fois pour diverses raisons. Dernier retard en date : la piscine de Vue Belle, qui n'a pas pu rouvrir au mois d'août comme prévu pour "problèmes techniques". Mais la rentrée est là et avec elle les inscriptions dans les clubs, qui attendent beaucoup de la période août - septembre pour renflouer les caisses avec les nouvelles adhésions. Le début de cette nouvelle année scolaire s'annonce difficile pour certains d'entre eux. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Vue Belle à la Saline, ou Jean-Lou Javoy au Port... les bassins de l'Ouest font peau neuve mais ça prend du temps. Voilà des mois que les clubs de natation de Saint-Paul ou du Port voient les travaux rallongés de plusieurs mois à chaque fois pour diverses raisons. Dernier retard en date : la piscine de Vue Belle, qui n'a pas pu rouvrir au mois d'août comme prévu pour "problèmes techniques". Mais la rentrée est là et avec elle les inscriptions dans les clubs, qui attendent beaucoup de la période août - septembre pour renflouer les caisses avec les nouvelles adhésions. Le début de cette nouvelle année scolaire s'annonce difficile pour certains d'entre eux. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Quand on demande à Julien Mossadaq, entraîneur à l'association Vue Belle Natation, si cette rentrée s'annonce difficile, les mots sont forts : "catastrophique, vous voulez dire…" Alors que le club comptait beaucoup sur la réouverture des bassins pour la rentrée, la déception fut immense au moment de recevoir le communiqué de la ville de Saint-Paul début août.

A cause d'un "problème technique", la fin des travaux est repoussée. Alors que la rénovation du centre nautique prenait fin, il s'est avéré que les carreaux du revêtement des bassins ne tenaient pas, et se décollaient de façon anormale…

Lire aussi : La Saline: la réouverture du centre nautique de Vue Belle est repoussée

"On reste donc sur la même configuration que la saison 2018-2019, avec une piscine en moins sur Saint-Paul" explique Julien Mossadaq. "On nous avait pourtant annoncé une première ouverture en janvier 2019, puis finalement à l'hiver austral… Là on est reparti au moins pour 6 mois de travaux", estime-t-il.

Chute des adhérents

Le club Vue Belle Natation a vu le nombre de ses adhérents passer de 550 à 130 avec la fermeture du centre nautique. Cette baisse drastique des inscriptions a entraîné le licenciement économique de 3 entraîneurs sur 4…

Le club a obtenu plusieurs créneaux à Plateau Caillou, de quoi s'entraîner environ 25 heures par semaine. Mais tous les habitants de Vue Belle n'ont pas les moyens de se déplacer là-bas…

Et ce n'est pas sans conséquence pour les autres clubs. "Avec l'arrivée de Vue Belle Natation à Plateau Caillou, il y a moins de places disponibles", explique Laurent Bordier, président de l'ASEC Saint-Paul. "Nous n'avons pas pu proposer autant de cours que les années passées". Résultat : 200 adhérents en moins, soit l'équivalent de près de 40.000 euros dans l'année.

Le club Vue Belle Natation espère de son côté que la réouverture du centre nautique permettra de faire repartir les inscriptions dans le bon sens. Mais la fermeture prochaine de la piscine de Plateau Caillou, prévue à la prochaine rentrée, fait peur aux nageurs. "Va-t-on devoir se passer de deux piscines en même temps, si Vue Belle n'est pas prête ?" s'inquiète Laurent Bordier.

Des priorités à définir

Elisabeth Lefour, responsable des piscines à la mairie de Saint-Paul se veut rassurante à ce sujet : "Hors de question de fermer Plateau Caillou tant que Vue Belle n'est pas remise sur pieds, on ne va pas abandonner les clubs." Quand cette dernière sera ouverte à nouveau, la commune envisage peut-être d'attendre encore un an avant de fermer Plateau Caillou, le temps que les clubs se refassent une santé financière.

En attendant il faut quand même faire avec une piscine en moins. "Nous avons redistribué les lignes d'eau, sur les piscines du Front de mer, de Plateau Caillou et de Bois de Nèfles. Il y a un mécontentement, certes, mais la plupart des clubs sont compréhensifs et savent qu'on ne peut pas agrandir le planning" ajoute Elisabeth Lefour. Une réunion était d'ailleurs organisée ce mercredi 21 août avec les clubs pour parler emploi du temps.

Quant à décider qui hérite de quel créneau, il y a bien des choix à faire… "Même le plus petit club a le droit d'exister, on essaie de prévoir un roulement efficace comme l'année dernière, et ne pas choisir en fonction du nombre d'adhérents." Pour les scolaires, la priorité est donnée aux classes de 6ème et aux Terminale pour le bac.

Les clubs dans le rouge

Au club portois  La Jeanne Natation, on le dit clairement : impossible de tenir encore longtemps à ce rythme. "Il faut que la piscine du Port rouvre, on ne peut plus continuer comme ça", explique Fredo Delmotte, entraîneur. Le club survit pour l'instant grâce aux subventions de la mairie du Port, du Conseil départemental et des sponsors.

C'est la troisième saison que le club portois va attaquer hors de ses murs. Le nombre d'adhérents a chuté là aussi, passant de 222 à 49 depuis la fermeture de la piscine Jean-Lou Javoy. Sur cette cinquantaine d'adhérents, une trentaine de nageurs, qui s'entraînent à Saint-Denis en attendant. "Nous n'avons gardé que la branche compétition, et arrêté tout ce qui était natation loisirs comme l'aquagym… ce qui était en grande partie notre gagne-pain" explique Fredo Delmotte. Un manque à gagner de taille.

L'école de natation est elle aussi mise de côté le temps que les affaires reprennent… "C'est dommage, car c'était un jeune vivier de compétiteurs", explique Fredo Delmotte. Le club envisage une nouvelle campagne d'inscriptions pour cette année, en prévision de l'ouverture de la piscine en novembre. Une adhésion compétition, licence comprise, devrait coûter autour de 300 euros, les autres types d'adhésions 250 euros.

Egalement enseignant au collège Edmond Albius, Fredo Delmotte préfère attendre le second semestre et donc le mois de janvier pour prévoir des cours de natation avec ses élèves.

Le Port recrute des maîtres-nageurs en prévision

Des complications dont le maire du Port Olivier Hoarau dit avoir bien conscience. "Moi ce que je veux livrer c'est un équipement neuf et qui tienne, quitte à attendre quelques mois supplémentaires. Mais je suis tout à fait conscient que les clubs sont dans l'attente et qu'ils sont dans une situation difficile. Je suis moi-même un ancien nageur et je sais que c'est très compliqué de se préparer aux compétitions dans ces conditions."

La piscine qui doit être livrée en novembre sera chauffée, ce qui permettra d'étendre la saison. Par ailleurs Olivier Hoarau affirme que les horaires d'entraînement seront élargis eux aussi. "Nous allons recruter 5 maîtres-nageurs sauveteurs pour que la piscine soit fonctionnelle aussi bien tôt le matin que tard le soir."

Lire aussi : La ville du Port recrute

Lors des travaux de rénovation de la piscine Jean-Lou Javoy, la commune est allée de mauvaise surprise en mauvaise surprise : "Si les premiers travaux avaient été bien faits il y a 15 ans, on en serait pas là. On a constaté que les fondations étaient de mauvaise qualité, les carreaux mal posés, la chape ne tenait pas…" explique Olivier Hoarau.

L'entraîneur Fredo Delmotte essaie de rester optimiste : "Je suis allé voir les travaux moi-même. Le petit bassin a l'air quasiment fini. Quant au grand bassin, il a l'air bien avancé."

Homologuée bassin olympique avec six couloirs de 50 mètres, équipée de plots Pékin (pour les départs de compétiteurs), de plaques électroniques pour le contrôle des arrivées et de séparations amovibles pour permettre à la fois la natation de loisirs et de compétition, la piscine du Port devrait être l'une des plus performantes de l'île, une fois les travaux terminés.

mm/www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !