Plus simple pour communiquer en période de confinement :

Il n'y a plus que 2 heures de décalage horaire avec la Métropole


Publié / Actualisé
En cette période de confinement chacun est tenu de rester chez soi et le trafic aérien est réduit au strict minimum. Autant dire que si vous aviez prévu d'aller voir vos proches en Métropole ou ailleurs ce n'est pas pour maintenant. Mais fort heureusement, le changement d'heure dans l'Hexagone tombe à pic. Les Métropolitains sont passés à l'heure d'été dans la nuit, résultat : plus que 2h de décalage horaire et ce n'est pas de refus quand il s'agit de passer un coup de téléphone pour prendre des nouvelles bien méritées en ces temps d'épidémie. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
En cette période de confinement chacun est tenu de rester chez soi et le trafic aérien est réduit au strict minimum. Autant dire que si vous aviez prévu d'aller voir vos proches en Métropole ou ailleurs ce n'est pas pour maintenant. Mais fort heureusement, le changement d'heure dans l'Hexagone tombe à pic. Les Métropolitains sont passés à l'heure d'été dans la nuit, résultat : plus que 2h de décalage horaire et ce n'est pas de refus quand il s'agit de passer un coup de téléphone pour prendre des nouvelles bien méritées en ces temps d'épidémie. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Ça y est, c'est fait, l'Hexagone a changé d'heure et se rapproche de nous en terme de fuseau horaire. Plus que 2h d'écart depuis cette nuit très précisément. Concrètement pour les Métropolitains, cela signifie qu'ils "perdent" une heure. A 2 heures du matin, il sera en fait "déjà" 3 heures... Les aiguilles "avancent" d'une heure. Cela signifie pour eux une heure de sommeil en moins, mais beaucoup plus de lumière le soir.

Et pour nous, comme toujours, cela simplifie la communication à près de 10.000 km de distance... En ces temps de coronavirus, les télécommunications bondissent et la distance ne fait que renforcer la prise de nouvelles. Alors que la Métropole affiche une progression toujours très rapide de l'épidémie, il sera désormais plus aisé de se renseigner auprès de ses proches pour s'aviser de leur état de santé.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !