Lancement du débat public :

Le Débat NEO : "trace ton Barachois"


Publié / Actualisé
Du 15 septembre au 31 décembre 2020, participez à la décision sur l'aménagement du Barachois et la traversée de Saint-Denis ! Fruit de plusieurs années d'études sur le réaménagement du quartier du Barachois, le projet de Nouvelle Entrée Ouest de Saint-Denis (NEO) a l'ambition de transformer durablement cet espace emblématique du chef-lieu de La Réunion en ouvrant la ville sur la mer et en le rendant prioritairement aux piétons. Nous publions ici le communiqué de la ville de Saint-Denis. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Du 15 septembre au 31 décembre 2020, participez à la décision sur l'aménagement du Barachois et la traversée de Saint-Denis ! Fruit de plusieurs années d'études sur le réaménagement du quartier du Barachois, le projet de Nouvelle Entrée Ouest de Saint-Denis (NEO) a l'ambition de transformer durablement cet espace emblématique du chef-lieu de La Réunion en ouvrant la ville sur la mer et en le rendant prioritairement aux piétons. Nous publions ici le communiqué de la ville de Saint-Denis. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Quels objectifs ?

- Rendre le Barachois à la population et rétablir l’accès à l’océan
- Préserver et valoriser l’environnement de ce site emblématique
- Repenser la mobilité
- Faire du Barachois un atout pour le développement économique et touristique de La Réunion

Quelles solutions proposées ?

Réaménager une large bande côtière comprise en 5 et 16 ha avec : des aménagements récréatifs, des espaces sportifs, un bassin de baignade naturel, des bars et restaurants, des esplanades et places publiques.

Fonctions urbaines envisagées :

- Créer des voies dédiées pour les modes doux et une voie de transport en commun en site propre (bus ou tramway).
- Réaménager l’entrée de ville selon 2 solutions : un giratoire réutilisant les aménagements en place ou un échangeur dénivelé.
- Requalifier la route nationale, effacée en souterrain en 2×2 voies selon cinq solutions étudiées réparties en deux familles :

- Trois tracés via des tranchées ouvertes et tranchées couvertes en gain sur la mer variable -

• Le tracé " terre "

Tranchée couverte inférieure à 300m en face de la Préfecture. Route à l’Est passerait en boulevard 2x2 voies + espace dédié au transport en commun à 2 sens de circulation.
Accès centre-ville par la rue Labourdonnais traité comme actuellement avec un carrefour à feux. 6 hectares d’espaces publics
› Coût estimé : 212M€ HT

• Le tracé " hybride "

Construction de deux tranchées ouvertes et de trois tranchées couvertes inférieures à 300m en gain partiel sur l’océan. Accès centre-ville par la rue Labourdonnais repensé en surface, sans carrefour et aménagé en zone limitée à 30km/h. 14 hectares d’espaces publics avec 3 esplanades majeures (Place Gal de Gaulle, DEAL, et ex-gare)
› Coût estimé : 348M€ HT

• Le tracé " mer "

Succession de 2 tranchées ouvertes et de 3 tranches couvertes de moins de 300m, accès au centre-ville par l’Est aménagé en surface, sans carrefour et apaisé.
16 hectares d’espaces publics avec 3 esplanades (Place Gal de Gaulle, DEAL, et ex-gare).
› Coût estimé : 387M€ HT

- Deux tracés avec une traversée du Barachois en tunnel libérant une vaste zone de presque 1,5 km de long sans voiture -

• Le tracé " long "

Tunnel de 1,3km, pouvant être construit à une profondeur plus importante que le tracé " court ", meilleure intégration urbaine, plus grandes possibilités d’aménagement et une meilleure gestion des circulations. Impacts environnementaux moindres, raccordement des voies à l’Est plus simple.
Coût estimé : 541M€ HT

• Le tracé " court "

Tunnel plus court (1 km), moins profond mais réalisation plus complexe, nécessitant de réaliser des protections maritimes au niveau du Pont Pasteur, de conserver des voies en surface. Gestion des échanges vers le sud insatisfaisantes. Travaux partie Est plus complexes.
Coût estimé : 453M€ HT

- Trois façons de participer au débat -

Venez débattre

- La maison du débat située sur le Barachois
La maison est un lieu où chaque personne peut venir s’informer sur le projet et donner son avis via un questionnaire. Des rencontres avec la maîtrise d’ouvrage y sont organisées ainsi que des balades urbaines sur le lieu du projet.
À la maison du débat, chacune et chacun peut expérimenter un outil de visualisation 3D interactif préparée par la Commission du débat Neo. Cet outil a pour objectif de permettre au public de visualiser en 3D des caractéristiques possibles du projet (interprétées à partir du dossier du maître d’ouvrage), de les modifier et de visualiser des conséquences en termes d’aménagement pour le Barachois.
Ainsi, cet outil peut aider chacune et chacun à se forger un avis éclairé d’une expérience en trois dimensions pour répondre à un questionnaire qualitatif.

Pour prendre rendez-vous ou pour tout autre information, contactez la maison du débat à partir du 23 septembre à l’adresse mail : contactneo@debat-cndp.fr

- Plusieurs événements publics
Plusieurs événements publics seront organisés pour débattre du projet avec la maîtrise d’ouvrage. Ouverts à tous, diffusés en ligne et en direct à la radio, ils permettront à tous, où qu’ils soient, d’intervenir et de participer aux débats.

- Des ateliers participatifs
Afin de formuler des priorités, des propositions, d’identifier des besoins, etc., qui viendront nourrir le débat, des ateliers participatifs sont organisés en parallèle.

Retrouvez les dates de ces événements et ateliers ainsi que les modalités de participation sur le site du débat public.

Débattez en ligne

Tout au long du débat, vous pouvez participer à la décision en ligne, via la plateforme participative du débat (ouverture le 15 septembre 2020).

Retrouvez la plateforme participative ici.

Le débat vient à vous

Neo AN KAMARAD
L’outil Neo AN KAMARAD a pour objectif d’investir les échanges du quotidien et permettre au plus grand nombre de participer.

Initialement pensé pour investir l’espace de sociabilité qu’est le pique-nique à La Réunion, la Commission et le Comité de suivi ont souhaité que cet outil profite de tous les moments d’échanges du quotidien sans stimuler de nouveaux rassemblements : si vous êtes entre deux et dix personnes (à l’école, en famille, entre collègues, entre voisins, etc.), pensez à prendre un petit moment pour débattre et répondre à quatre questions sur un smartphone.

NEO est une opération menée sous une maîtrise d’ouvrage partagée entre la Région Réunion, la CINOR, la commune de Saint-Denis et fait l’objet d’un cofinancement de l’État.
Coût hors taxes de travaux estimé entre 217 et 618 millions d’euros selon les options.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !