Conseil municipal :

Saint-Denis : "les finances de la commune sont saines", estime Ericka Bareigts


Publié / Actualisé
La ville de Saint-Denis organise son conseil municipal ce jeudi 23 juin 2022, avec au programme du jour le conseil administratif. La mairie fera le point sur la situation financière de la commune, estimée comme étant saine par la municipalité, ainsi que sur l'avancée des projets mis en place. "Nous avons réalisé les dépenses que nous devions faire à 93% pour l'année 2021, ce qui est considérable" souligne Ericka Bareigts, maire de la commune (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
La ville de Saint-Denis organise son conseil municipal ce jeudi 23 juin 2022, avec au programme du jour le conseil administratif. La mairie fera le point sur la situation financière de la commune, estimée comme étant saine par la municipalité, ainsi que sur l'avancée des projets mis en place. "Nous avons réalisé les dépenses que nous devions faire à 93% pour l'année 2021, ce qui est considérable" souligne Ericka Bareigts, maire de la commune (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Avec une épargne nette de 19 millions d'euros et une dette à rembourser sur 4,7 ans, contre 6 ans en 2020, la commune de Saint-Denis "est endettée bien en-deçà de la moyenne des villes de France, avec 967 euros de dette par habitant, contre 1.012 euros en moyenne pour des villes de la même taille au niveau national" avance Ericka Bareigts. "Cela veut dire que si demain il devait y avoir un investissement important à faire, la ville serait en capacité de faire un emprunt car sa signature est sérieuse, et que nous avons suffisamment bien géré pour ne pas être trop endettés à ce stade" souligne-t-elle, rappelant que le taux d'imposition de la commune n'a pas augmenté.

La maire explique par ailleurs que parallèlement à l'endettement faible de la commune, cette dernière "investit en moyenne plus dans les dépenses de fonctionnement et les équipements". "Saint-Denis dépense 1327 euros par habitant en matière de fonctionnement, contre 1290 euros au national, et 285 euros par habitant en équipement, contre 264 euros au national" détaille-t-elle, regardez :

- Education, emploi et vie nocturne -

Côté projets, Ericka Bareigts annonce l'ouverture d'une nouvelle classe passerelle, à l'école Gisèle Calmy, dans le cadre de "L'Ecole du bonheur". Il s'agira de la cinquième classe passerelle de la commune, qui a pour objectif d'en ouvrir trois autres avant 2027, "comme promis dans notre programme électoral". Une ouverture qui nécessite par ailleurs le recrutement d'un éducateur de jeunes enfants, d'une ATSEM et un investissement pour le mobilier, les fournitures et du matériel pédagogique, pour un budget total d'environ 86.000 euros. La CAF participe par ailleurs à hauteur de 25.000 euros.

La municipalité annonce aussi une nouvelle convention avec trois entreprises destinées à s'installer ou déjà présentes sur Saint-Denis : G la dalle (restauration), Feudoux (restauration), et le groupe SAFA (prêt-à-porter). Des job dating seront organisés afin de pourvoir les 66 postes disponibles, pour accompagner les Dionysien.nes vers l'insertion. "Il est important que la municipalité fasse le pont entre les chercheurs d'emploi et les recruteurs : ces job dating leur permettent de se rencontrer" souligne Ericka Bareigts.

La maire souhaite par ailleurs continuer à développer la vie nocturne, et annonce donc un projet de restaurant gastronomique dans la ville du Générale, bâtiment historique situé sur le Barachois. "Cela permet à la commune de préserver ses monuments historiques, tout en les revalorisant" indique la maire. La SCI Comptoir du Barachois va donc disposer de 18 mois, à compter de la signature du bail, pour réhabiliter le bâtiment.

as/www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

Bel air, Posté
C est qui le dite Que pense la cour des comptent Il en est quoi celui de la Sodiac