"L'île aux requins" :

Reportage d'Envoyé Spécial : Thierry Robert veut un droit de réponse sur France Télévisions


Publié / Actualisé
Après une pétition en ligne réclamant des excuses à France 2 "pour l'image donnée de La Réunion", c'est au tour du député-maire de Saint-Leu de s'attaquer au reportage de l'émission Envoyé Spécial diffusé le 7 août dernier et intitulé "L'île aux requins". Offusqué par "une image erronée et complètement négative de notre île", Thierry Robert s'est fendu d'un courrier au président de France Télévisions afin de lui demander un droit de réponse pour "rétablir certaines vérités".
Après une pétition en ligne réclamant des excuses à France 2 "pour l'image donnée de La Réunion", c'est au tour du député-maire de Saint-Leu de s'attaquer au reportage de l'émission Envoyé Spécial diffusé le 7 août dernier et intitulé "L'île aux requins". Offusqué par "une image erronée et complètement négative de notre île", Thierry Robert s'est fendu d'un courrier au président de France Télévisions afin de lui demander un droit de réponse pour "rétablir certaines vérités".

"Député de La Réunion et ardent défenseur de mon île et de ses habitants, je ne pouvais rester insensible à la diffusion du numéro d'Envoyé Spécial intitulé "L'île aux requins" (...) Le titre même du documentaire véhicule par un raccourci malheureux, une image erronée et complètement négative de notre île", écrit Thierry Robert.

"La crise que nous traversons ne justifie pas que vos journalistes décrivent La Réunion en des termes réducteurs tels que "l'île aux requins" ou encore nous qualifient de "destination la plus dangereuse au monde". C'est un nouveau coup porté à notre image, à notre industrie touristique déjà bien malmenée", poursuit-il, profitant de l’occasion pour enfourcher son cheval de bataille en pointant la responsabilité de l’Etat dans la gestion de la crise requin : "Je regrette que vos investigations n'aient pas révélé l'ensemble des manquements de l'Etat dans ce dossier. Il aurait été nécessaire, pour comprendre cette crise, de parler par exemple du refus de l'Etat d'aider financièrement les communes à endiguer les effets néfastes du déversement des eaux pluviales dans l'océan (...)."

"En tout état de cause, je déplore le manque de profondeur de ce reportage qui a malheureusement projeté à des millions de touristes potentiels une vision étriquée, effrayante de la problématique requin à La Réunion. C'est pourquoi, je souhaiterais, si vous m'en offrez l'occasion sur les antennes de France Télévisions, rétablir certaines vérités et rendre à La Réunion l'intégrité qu'elle mérite", conclut le député-maire de Saint-Leu.

www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Gérard, Posté
Thierry Robert maire de St Leu complice d'un massacre de requins programé.Il est prevu de massacrer 90 requins mais le chiffre est de 18 depuis le début de l'année.Le maire de St Leu a dis que c'est très insuffisant il faut en massacrer encore 72 pour atteindre le quota 2014
Jipe, Posté
Si les hommes politiques locaux, tels que M ROBERT, s'intéraissaient tant à l'image de notre ile, celle-ci serait sûrement moins sale, voire repoussante en certains endroits...On occupe le terrain comme on peut, on fait de la mousse dès que quelque chose passe...on s'émeut et on monte sur ses grands chevaux...Mais regarder la vérité en face et agir, ça...