[VIDEO] Le député-maire de Saint-Leu va porter plainte pour diffamation (actualisé) :

Affaire du marché de l'eau - Thierry Robert réfute toute accusation de corruption


Publié / Actualisé
Ce mardi 28 mars 2017, Thierry Robert a tenu à réfuter les accusations de corruption qui pèsent sur lui pour l'attribution du nouveau contrat d'affermage du service d'eau de Saint-Leu. C'est dans la presse écrite, samedi dernier, qu'Amine Mooland, ex directeur général adjoint du groupe Derichebourg Océan Indien a annoncé déposer plainte pour "favoritisme et corruption" au sujet des délégations de service public du marché de l'eau. Le député-maire de Saint-Leu annonce qu'il portera plainte pour diffamation
Ce mardi 28 mars 2017, Thierry Robert a tenu à réfuter les accusations de corruption qui pèsent sur lui pour l'attribution du nouveau contrat d'affermage du service d'eau de Saint-Leu. C'est dans la presse écrite, samedi dernier, qu'Amine Mooland, ex directeur général adjoint du groupe Derichebourg Océan Indien a annoncé déposer plainte pour "favoritisme et corruption" au sujet des délégations de service public du marché de l'eau. Le député-maire de Saint-Leu annonce qu'il portera plainte pour diffamation

15h40 : interrogé par Imaz Press Réunion, le procureur  de Saint-Pierre, Laurent Zuchowicz, a indiqué "suite à une plainte, antérieure à une délibération du conseil municipal sur un marché public, des investigations ont en effet été ordonnées"

11 heures 15 - Thierry Robert fait de l'humour : "Je vais gagner une petite monnaie cette année avec Amine Mooland ! C'est un conflit familial et privé de sa famille qu'il essaye de régler sur mon dos". Ce conflit porterait sur la réparation des sociétés et des actions dans des entreprises d'affermage de l'eau et de ramassage des déchets." Il affirme qu'il aurait pu négocier "seul ou en conformité" avec le groupe Derichebourg ou la Cise, "puisque ce n'était pas un appel d'offres".

L'attribution du marché d'eau potable à Derichebourg a été actée ce mercredi par le conseil municipal. Si les négociations ont duré "plus longtemps que prévu", c'est parce que le député-maire dit avoir "pressurisé les entreprises pour obtenir le meilleur prix pour la population". Il aurait ainsi gagné "moins 15 % sur l'eau".

11 heures 10 - "On parle d'argent, c'est Amine Mooland qui va payer. Je ne vais pas laisser faire" souligne le député-maire.

 

 

11 heures - Dans la salle du Conseil Municipal de Saint-Leu, Thierry Robert plaisante à demi sur cette affaire : "Si j'ai besoin de 2000 euros (montant supposé du pot de vin NDLR), je vais à la banque !". Il annonce qu'il va porter plainte contre Amine Mooland pour diffamation. En précisant qu'il met à disposition du procureur tout le matériel informatique, téléphonique ainsi que l'ensemble des documents administratifs.

Pour rappel - Selon Amine Mooland, il y aurait une entente pour l'obtention des marchés de l'eau à Saint-Leu. Des accusations de corruption que le député-maire Thierry Robert a réfuté : il s'agit selon lui d'un "faux corbeau" souhaitant le nuire "pour atteindre, en réalité, une entreprise basée en Métropole qui vient d'obtenir un contrat important pour l'affermage de l'eau sur la commune de Saint-Leu".

mb/mp/www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Tulipe, depuis son mobile, Posté
La meilleur defense c'est l'attaque.
J'attends la suite