Saint-Leu :

Des jeunes embellissent leur quartier avec des fresques murales


Publié / Actualisé
C'est une action sociale du contrat de ville. Des fresques ont été réalisées par des jeunes de 16 à 20 ans des quartiers prioritaires Saint-Leusiens de Bois de nèfles et de Portail. Ils ont été encadrés par un pro du Graf Yannick Hoarau "NAYH" choisi par la ville et les bailleurs sociaux pour former plus d'une douzaine de jeunes et réaliser cette action de fresques inter bailleurs.
C'est une action sociale du contrat de ville. Des fresques ont été réalisées par des jeunes de 16 à 20 ans des quartiers prioritaires Saint-Leusiens de Bois de nèfles et de Portail. Ils ont été encadrés par un pro du Graf Yannick Hoarau "NAYH" choisi par la ville et les bailleurs sociaux pour former plus d'une douzaine de jeunes et réaliser cette action de fresques inter bailleurs.

Ces jeunes sont intervenus bénévolement et ont été accompagnés durant la réalisation des trois fresques par un éducateur, acteur essentiel du contrat de ville de Saint-Leu.

Il a fallu mobiliser, faire partager des objectifs et réaliser ces fresques sur les murs par des jeunes déscolarisés qui réalisent ainsi un acte collectif pour leur quartier. L’association AJS Portail avait été choisie pour mener cette opération sociale et artistique nouvelle à Saint-Leu. C’est manifestement une réussite.

La première fresque :

Du 14 au 17 mars 2017 sur le mur du bâtiment Caravelle de la SIDR, 4 jeunes y ont participé dont 2 du groupement d'habitation. Cette première fresque a été une initiation, découverte du graf. Les jeunes ont fait passer un message d'unité entre les quartiers d'ou l’inscription "UNITE" et que des illustrations du quartier tels que le musée de Stella, la cheminée du Portail. "Il n'y a pas de rivalité entre les jeunes des quartiers Caravelle et Portail" dixit l’animateur de rue qui a mis en avant la notion de cohésion sociale

La deuxième fresque :

Du 4 au 14 avril 2017 sur le mur du bâtiment Tamarin de la SEDRE. Neuf jeunes y ont participé issus de l’ensemble du quartier. Ils font passer un message d'espoir pour la génération future "TIENBO LARG PA". "Même si la vie n'est pas facile tous les jours il faut croire en l'avenir" expliquent – ils. Le pied de Tamarin est un clin d'œil au nom du lotissement "parce qu'il faut garder ses racines".

La troisième fresque :

Du 16 au 23 mai 2017, 8 jeunes y ont participé dont 2 jeunes de la SIDR et 4 habitants des logements SHLMR. Ils ont voulu valoriser leur résidence située allée des baies roses, d'ou l'idée des fleurs. Cette fresque se situe à l'intérieur de la cour de la SHLMR.

Tous s'accordent à dire que ce projet est une vraie réussite avec un "maillage" des habitants des trois groupes d'habitations. Le projet est fédérateur car il met en valeur les habitants du quartier prioritaire. C’est une réelle amélioration du cadre de vie par l'embellissement des façades des immeubles. Le but des pouvoirs publics est atteint. Il s’agit d’une action TFPB. Une partie de la taxe foncière sur la propriété bâtie est en effet réservée depuis la loi de finances 2014 à l’amélioration du cadre de vie dans les quartiers prioritaires.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !