Une association s'indigne :

Des factures d'eau explosives


Publié / Actualisé
Roger Alagama s'exprimait ce jeudi 27 juillet 2017 devant la préfecture de Saint-Denis. Le président de l'association des usagers et des consommateurs réunionnais (ADUCR) évoque des sommes exorbitantes. Une soixantaine de personnes doivent les régler. Il s'étonne des prix pratiqués par les société d'affermage et de l'augmentation du tarif au mètre cube
Roger Alagama s'exprimait ce jeudi 27 juillet 2017 devant la préfecture de Saint-Denis. Le président de l'association des usagers et des consommateurs réunionnais (ADUCR) évoque des sommes exorbitantes. Une soixantaine de personnes doivent les régler. Il s'étonne des prix pratiqués par les société d'affermage et de l'augmentation du tarif au mètre cube

 

Le militant associatif travaille depuis le mois de mars dernier sur ce dossier. Plusieurs clients lui signalent depuis des factures de plus de 1 000 euros. "Quand nous intervenons en tant qu’association pour aider un particulier, la facture retombe souvent à 300 ou 400 euros", lance-t-il. Des montants élevés dûs essentiellement selon lui aux relevés effectués par les fermiers.

"Un abonné ne peut pas contrôler sa consommation car c’est l’agent qui vient relever le compteur. Il faut mettre l’ancien et le nouvel index sur la facture", explique le responsable. Ce dernier rencontrait récemment les représentants des entreprises et de l’Office de l’eau. Dans le même temps, il accuse les maires des 24 communes de ne pas s’emparer de ce sujet.

"Nous demandons que cesse l’augmentation car le revenu de la population ne progresse plus depuis longtemps", précise-t-il. Monsieur Alagama souhaite également équiper  les foyers réunionnais d'un second robinet. Ses explications. "Cela existe déjà dans les pays nordiques. Il faut récupérer toute l’eau perdue et jetée à la mer, celle de la pluie et celle des captages. Il faut créer une deuxième canalisation. C’est un projet d’investissement sur 12 années. Cela permettra d’éviter de gaspiller l’eau potable."

Le défenseur des consommateurs effectue cette proposition synonyme selon lui de baisse de prix. Reste à voir si les fermiers examineront cette piste de réflexion. Pas sûr que cela soit le cas malgré sa détermination.

ts/www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Ste suzanne, Posté
comment voulez vous que les factures soit aussi haute la plupart du temps ils font que des estimation le pire c est qu ils
font des travaux qui servent a rien subventionner a coup de millions et à la fin c est toujours le consommateur qui trinque