Conseil d'administration de l'Office de l'eau Réunion :

Subventions : plusieurs milliers d'euros alloués aux communes pour leur gestion de l'eau


Publié / Actualisé
C'est au cours du Conseil d'administration de l'Office de l'eau Réunion, réuni ce mercredi 25 octobre 2017, que plusieurs subventions ont été allouées aux communes de l'île pour gérer la distribution et l'assainissement de l'eau. Nous publions ci-après le compte-rendu transmis par l'Office de l'eau dans son intégralité.
C'est au cours du Conseil d'administration de l'Office de l'eau Réunion, réuni ce mercredi 25 octobre 2017, que plusieurs subventions ont été allouées aux communes de l'île pour gérer la distribution et l'assainissement de l'eau. Nous publions ci-après le compte-rendu transmis par l'Office de l'eau dans son intégralité.

Les nouveaux membres du conseil d’administration de l’Office de l’eau Réunion se sont réunis, ce mercredi 25 octobre 2017, sous l’égide de M. Patrick Malet, conseiller départemental délégué à l’eau. La dernière séance de l’année 2017, est aussi la première pour les nouveaux membres composant le conseil d’administration de l’Office de l’eau Réunion. Ces derniers ont examiné et validé vingt-sept demandes de subvention.

Dans l’objectif de rétablir et préserver les fonctionnalités des milieux aquatiques, la commune de Saint-Benoît est accompagnée à hauteur de 6 965 euros pour la détermination des débits minimums biologiques des captages Grand Bras et Congres. Ces débits permettent notamment d’assurer la circulation et la reproduction des espèces aquatiques présentes dans des cours d’eau entravés par un ouvrage hydraulique. La CIREST bénéficie d’une subvention de 8.760 euros pour la réalisation de levés topographiques au niveau de la Rivière du Mât.

Afin de préserver les ressources, la commune de Saint-Benoit est accompagnée à hauteur de 5.494 euros pour la réalisation d’une étude préalable à la mise en place de périmètres de protection autour des puits Bras Canot, Leconardel et de la source Toinette. Dans le but de satisfaire durablement aux usages et d’améliorer le rendement des réseaux,
l’établissement soutient les travaux liés aux canalisations d’eau potable (renouvellement, extension,
etc.).

Ainsi, la commune de Saint-Leu, de l’Etang-Salé, des Avirons et de Saint-Louis obtiennent respectivement 530.459 euros, 316.035 euros, 161.092 euros et 187.283 euros pour leurs travaux liés aux canalisations d’eau potable. La commune de Saint-Benoît bénéficie d’une subvention de 109.574 euros pour la pose de compteurs de sectorisation et autres équipements sur son réseau d’eau potable. L’Office de l’eau Réunion cofinance les stations de potabilisation Charpentier et Bernica de la Commune de Sainte-Marie, afin d’améliorer la qualité de l’eau distribuée dans les secteurs concernés.  99.963 euros et 85 405 euros ont été respectivement attribués à ces ouvrages. Afin de sécuriser quantitativement l’approvisionnement en eau potable de la commune du Tampon, la CASUD voit les travaux liés au captage "Edgar Avril" aidés à hauteur de 1.997 573 euros.

En vue de lutter contre les pollutions, la mise à jour du schéma directeur d’assainissement de la commune de Trois-Bassins est aidée à hauteur de 18.858 euros. Dans ce même objectif, la commune de Saint-Leu bénéficie de subventions d’un montant total de 519.526 euros pour l’extension du réseau d’eaux usées au niveau des secteurs de Stella, Grand-Fond et Piton Bois-de-Nèfles. L’aide financière pour la création d’un réseau d’assainissement collectif dans le lotissement
"Tandrya" de la commune de l’Etang-Salé s’élève à 56.400 euros. Enfin, l’Office de l’eau Réunion accompagne la commune du Port à hauteur de 24.900 euros, pour la réalisation d’une étude et de campagnes de mesure sur son réseau d’eaux pluviales.

Afin de préparer le transfert de compétences eau, assainissement et GEMAPI (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations), prévu dans le cadre de la Loi NOTRe (nouvelle organisation territoriale de la République), trois intercommunalités se sont vues attribuer des aides financières. Ainsi, l’Office de l’eau Réunion accompagne le TCO à hauteur de 140.000 euros, la CIVIS à hauteur de 137.287 euros et enfin la CIREST à hauteur de 48.988 euros.

Enfin, l’Office de l’eau Réunion soutient les projets ayant pour but de sensibiliser le public à la préservation des milieux aquatiques. A ce titre, la Fédération départementale de pêche de La Réunion bénéficie de subventions d’un montant total de 26.920 euros. L’association SREPEN Réunion Nature Environnement est aidée à hauteur de 27.046 euros pour la réalisation de supports pédagogiques dédiés à la valorisation de la Rivière des Marsouins.

Les aides financières de l’établissement pour l’année 2017 avoisinent les 6 millions d’euros, générant plus de 28 millions d’études et de travaux liés à l’eau sur le territoire. Par ailleurs, le conseil d’administration a approuvé la mise en place d’une convention entre l’Office de l’eau Réunion et la Réserve Marine dans le but d’améliorer la connaissance sur les récifs coralliens de l’île. Une convention entre l’établissement et le BRGM, relative à l’étude de transferts de polluants sur trois sites de captages prioritaires a également été validée.

   

2 Commentaire(s)

ANONYME, Posté
Qui va contrôler si cette argent va être vraiment utiliser pour le traitement des eaux dans les communes citées... C'est du Bluff...
CHABAN, Posté
Ce truc est financé sur la bête c'est-à-dire sur nos factures. Aujourd'hui il nous rende l'argent.
A quoi sert réellement ce machin ???