Une première sur l'île :

La plage du centre-ville de Saint-Leu désormais interdite aux fumeurs


Publié / Actualisé
Ce vendredi 30 mars 2018, la première plage non-fumeur de l'île a été inaugurée à Saint-Leu. Ce sont des élèves de CM2 de l'école de Saint-Leu centre qui ont porté ce projet, soutenu par la Réserve Naturelle Marine. Un arrêté, publié officiellement sur le site, a ainsi été pris en ce sens par la ville. Nous publions le communiqué à ce sujet ci-dessous.
Ce vendredi 30 mars 2018, la première plage non-fumeur de l'île a été inaugurée à Saint-Leu. Ce sont des élèves de CM2 de l'école de Saint-Leu centre qui ont porté ce projet, soutenu par la Réserve Naturelle Marine. Un arrêté, publié officiellement sur le site, a ainsi été pris en ce sens par la ville. Nous publions le communiqué à ce sujet ci-dessous.

Porté par les enfants et soutenu par l’Education Nationale, la Réserve Naturelle Marine de la Réunion et la Ville de Saint-Leu, le projet des enfants a dépassé son cadre pédagogique pour se transformer en arrêté municipal, publié hier officiellement sur la plage par le Maire et son Conseil Municipal.

Le Maire, Bruno Domen a ainsi répondu favorablement à la requête des enfants qui avaient proposé lors du conseil de la mer élargi de juin 2017 qu’une interdiction de fumer soit instaurée dans l’Aire Marine Educative. L’Aire Marine Educative est une zone littorale maritime de petite taille gérée par des élèves et des enseignants d’une école primaire suivant des principes définis par une charte.

Bruno Domen, le Maire de Saint-Leu s’est montré déterminé à relever ce défi pour l’environnement et la santé publique : "J'avais annoncé cette mesure lors de mon discours d'investiture. Nous sommes fiers d'accompagner nos jeunes citoyens dans cette belle initiative qui marque leur intérêt pour la Ville et la protection de son littoral. La publication de cet arrêté vient renforcer leur esprit citoyen et leur apprentissage civique".

L’arrêté municipal d’interdiction de fumer s’applique à l’intérieur de l’AME, dans la zone littorale sous la responsabilité de la Commune, que l’on appelle couramment la bande des 300 mètres.

Les contrevenants, ceux qui ne respecteraient pas l’interdiction de fumer, s’exposent à une amende de première classe (à hauteur de 17 euros - NDLR). Des panneaux équipés de cendrier et une signalétique sont mis en place sur la plage du centre de par et d’autre du périmètre d’interdiction. Comme cet arrêté vient de prendre effet, les Maîtres Nageurs Sauveteurs sont chargés de prévenir les fumeurs et de les sensibiliser à l'action des élèves pour la préservation du littoral.

L’Inspecteur de l’Education Nationale, Philippe Mespouhlé était présent hier matin et a félicité les élèves, leur enseignante et l’équipe pédagogique de l’école du centre. Il a notamment rappelé que Saint-Leu a été la première AME de La Réunion. Désormais, La Réunion en compte quatre.

Karine Pothin, directrice de la Réserve Naturelle Marine, a partagé l’enthousiasme de l’ensemble des partenaires. A travers un exposé de qualité de leurs travaux et actions éco-citoyennes, les élèves ont fait preuve d’un grand intérêt pour l’environnement marin et les sciences.

   

1 Commentaire(s)

Henri, Posté
Tous les lieux publics, même traversés en voiture doivent être interdits aux fumeurs, parce qu'ils qui jettent leurs mégots partout, comme des cochons incendiaires !