Tribune libre de Kartyé Lib MPOI :

Nous déplorons l'acte criminel ayant conduit à la destruction pure et simple du Palais Rontaunay


Publié / Actualisé
L'association Kartyé Lib MPOI déplore l'acte criminel ayant conduit à la destruction pure et simple du Palais Rontaunay, villa créole construite au début du XIXe siècle par Julien Gaultier de Rontaunay. Nous demandons instamment aux autorités de faire toute la lumière sur cet incendie déclenché sur un site classé et faisant l'objet d'une spéculation immobilière.
L'association Kartyé Lib MPOI déplore l'acte criminel ayant conduit à la destruction pure et simple du Palais Rontaunay, villa créole construite au début du XIXe siècle par Julien Gaultier de Rontaunay. Nous demandons instamment aux autorités de faire toute la lumière sur cet incendie déclenché sur un site classé et faisant l'objet d'une spéculation immobilière.

La destruction des sites témoins de l’histoire réunionnaise tend à devenir une règle trop courante, vouant à la disparition toute trace de la mémoire de notre île elle-même. Cette politique va selon nous à l’encontre de la mise en valeur du patrimoine, de la construction d’une identité collective nécessaire à la stabilité d’une société. En effet, une collectivité sans mémoire peut-elle donner du sens au présent ? A l’heure où les troubles sociaux agitent notre société  et révèlent des failles profondes dans la cohésion sociale, nous ne saurions mettre en garde nos concitoyens contre des dégradations encore plus graves pour la construction identitaire réunionnaise.

Nous alertons la population contre toute politique visant à porter atteinte à cette quête humaine naturelle : connaître le passé pour mieux appréhender le présent.

Notre combat pour préserver les murs de l’ancienne geôle de Saint-Denis, construite durant la période royale relève entièrement de cette quête.

Kartyé Lib MPOI (Mémoire Patrimoine océan Indien)

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !