Kwa Films :

"Au rythme de l'Antonov" : le chant contre la violence


Publié / Actualisé
"Aussi essentiel que l'eau, la nourriture et l'air, la musique et plus généralement la culture fait partie de la vie des réfugiés soudanais du Nil Bleu. "Beats of the Antonov", littéralement "au rythme de l'Antonov", est le nom donné à cet avion-cargo qui largue des bombes sur les villages, tuant et blessant hommes, femmes et enfants. Le réalisateur, Hajooj Kuka, a filmé pendant dix-huit mois la vie de personnes déplacées, qui ont tout perdu" écrit la plateforme Kwa Films à propos de "Au rythme de l'Antonov" (Photo D.R./Kwa Films)
"Aussi essentiel que l'eau, la nourriture et l'air, la musique et plus généralement la culture fait partie de la vie des réfugiés soudanais du Nil Bleu. "Beats of the Antonov", littéralement "au rythme de l'Antonov", est le nom donné à cet avion-cargo qui largue des bombes sur les villages, tuant et blessant hommes, femmes et enfants. Le réalisateur, Hajooj Kuka, a filmé pendant dix-huit mois la vie de personnes déplacées, qui ont tout perdu" écrit la plateforme Kwa Films à propos de "Au rythme de l'Antonov" (Photo D.R./Kwa Films)

Au lieu de trouver un peuple dévasté et vaincu, Hajooj Kuka a trouvé "une culture dynamique, des personnes qui ont trouvé un nouvel objectif et une nouvelle énergie face aux conflits. Ils ont réagi à la violence avec le chant, la danse, le rire et une musique merveilleuse qui provient de leur racine, de leur culture. Et au cours de ce voyage, nous prenons conscience du conflit soudanais qui découle d'une guerre d’identité".

Vous voulez en savoir plus sur cette co-production Soudanaise et Sud-Africaine ? Rendez-vous d'urgence sur le site www.kwafilms.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !