Des centaines d'associations sont signataires :

Maltraitance animale : une pétition pour demander des mesures concrètes au gouvernement


Publié / Actualisé
Plusieurs centaines d'associations de protection animale dénoncent dans une pétition en ligne adressée au gouvernement, "la dramatique augmentation des cas de maltraitance sur animaux, non poursuivis par la justice, impunis ou très peu sanctionnés". Les signataires réclament au gouvernement des "mesures concrètes". (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Plusieurs centaines d'associations de protection animale dénoncent dans une pétition en ligne adressée au gouvernement, "la dramatique augmentation des cas de maltraitance sur animaux, non poursuivis par la justice, impunis ou très peu sanctionnés". Les signataires réclament au gouvernement des "mesures concrètes". (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

"Combien de cas de maltraitance pour lesquels les plaintes ont été classées sans suite ou ont donné lieu à des peines ridicules ? Des centaines ! C'est scandaleux ! Quel signal la justice renvoie-t-elle en étant si peu ferme avec les maltraitants ?" s'interrogent les associations.

Dans leur pétition accessible sur www.mesopinions.com, les signataires citent plusieurs cas de maltraitance recensés en métropole et commentent "lepoint commun de ces affaires est que l'on aurait pu éviter le calvaire ou le décès de centaines d'animaux gravement maltraités si la justice pouvait agir plus rapidement, si les associations n'étaient pas entravées dans leurs actions difficiles de sauvetages.

Les associations signataires  réclament donc au gouvernement des mesures concrètes pour les aider dans leur mission de protection animale parmi lesquelles :
- des délais de traitement par la justice plus courts ;
- une personnalité juridique de l'animal ;
- la formation des magistrats, des policiers et des gendarmes ;
- la formation par des juristes de délégués-enquêteurs qui seraient assermentés pour accompagner les autorités dans le cadre des enquêtes.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !