Pour compenser la NRL :

Projet "Amen tortue" : des nouvelles plages de ponte sur quatre sites de l'ouest


Publié / Actualisé
L'une des mesures compensatoires de la Nouvelle route du Littoral prévoyait la restauration de la végétation littorale sur quatre sites de l'ouest, avec pour objectif de rendre ces plages favorables à la ponte des tortues marines, indique Kélonia. Ce lundi 16 novembre 2020 le centre de soins a participé à une visite de terrain avec l'ensemble des partenaires du projet. Nous publions ici le communiqué de Kélonia. (photo Kélonia)
L'une des mesures compensatoires de la Nouvelle route du Littoral prévoyait la restauration de la végétation littorale sur quatre sites de l'ouest, avec pour objectif de rendre ces plages favorables à la ponte des tortues marines, indique Kélonia. Ce lundi 16 novembre 2020 le centre de soins a participé à une visite de terrain avec l'ensemble des partenaires du projet. Nous publions ici le communiqué de Kélonia. (photo Kélonia)

L’association CEDTM en partenariat avec Kelonia, l’ONF, le conservatoire botanique de Mascarin, le conservatoire du littoral, l’association Piton Saint-Leu Lève la Tête et avec le soutien des communes de Saint-Paul et Saint-Leu est en charge de l’application de cette mesure.

Lundi 16 novembre 2020 une visite de terrain avec l’ensemble des partenaires, les services de la Région et la DEAL a permis de faire le bilan de cette mesure et de montrer les premiers résultats des actions réalisées :
- lutte contre les espèces exotiques envahissantes
- replantation et entretien d’une liste d’espèces indigènes et endémiques pour stabiliser le profil de plage, créer une barrière végétale contre les nuisances sonores et lumineuses, recréer des paysages originels du littoral Ouest de l’île et une plume olfactive pour guider les femelles tortues vers les sites de ponte réhabilités.

8.000 plants ont été plantés dans le cadre d’ateliers participatifs avec des scolaires et l’engagement du public.

Les actions engagées dans le cadre de la MCM03 de la NRL se poursuivent avec le projet PAP-LEO "Amen tortue" financé par EDF, et le Feder "veloutier" cofinancé par l’Europe, l’Etat et la Région.

Plus d'informations ici.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !