Saint-Paul :

Un réservoir d'eau potable à l'Éperon pour 10 000 habitants


Publié / Actualisé
Plus de 10 000 habitants seront alimentés en eau potable depuis le réservoir R-12 à l'Éperon, grâce à une plus grande capacité de pompage. Financés en partie par les fonds exceptionnels d'investissement (FEI), les travaux de rénovation des anciennes pompes et d'installations de nouvelles sont en cours.
Plus de 10 000 habitants seront alimentés en eau potable depuis le réservoir R-12 à l'Éperon, grâce à une plus grande capacité de pompage. Financés en partie par les fonds exceptionnels d'investissement (FEI), les travaux de rénovation des anciennes pompes et d'installations de nouvelles sont en cours.

Le R 12 traite l’eau de la Ravine Saint-Gilles et dessert essentiellement la population de l’Éperon et des envions immédiats. Grâce aux travaux en cours, la nouvelle chaîne de pompage combinée à celle existante, sera suffisamment puissante pour acheminer l’eau potable au-dessus de la zone des 400 m d’altitude, jusqu’à plus de 1000 mètres. Le fonctionnement sera d’autant plus performant que les deux chaînes de pompage seront dissociées et pourront fonctionner séparément. Une bonne partie des administrés de Bernica, La Saline et Barrage pourra, de fait, bénéficier de cette eau.

" Les travaux de modernisation et de renforcement de ce réservoir est une nécessité ", souligne le Maire de Saint-Paul, au cours d’une visite organisée dans le cadre d’une mission d’évaluation des fonds exceptionnels d’investissements.

" Tout à l’air de bien se passer "

Études comprises, le coût des travaux au niveau du R 12 s’élève à 1,6 million d’euros. " Le taux d’investissement FEI est de 45% ", précise la sous-préfète d’arrondissement, Chantal Ambroise, saluant " les efforts conjugués ". En déplacement avec Nuihau Lauret, son collègue de Polynésie française se rendre compte si le FEI est " bien réparti et bien utilisé ", le sénateur de Guyane, Georges Patient constate que " tout à l’air de bien se passer "...

D’une capacité de 4 000 m3, le réservoir de l’Éperon pourra ainsi alimenter plus de 3 000 familles des hauts de Saint-Paul. " Il nous faut étudier et mettre en place un plan de gestion de l’eau entre 2015 et 2030 ", ajoute le Maire de Saint-Paul évoquant l’accroissement de la population saint-pauloise, précisément autour des quartiers de l’Éperon et de Plateau Caillou avec notamment le projet de ZAC III. " Ce sont plus de 80 hectares que nous allons aménager. Environ 5 000 logements seront construits ainsi que plus de 30 000 m2 de surface commerciales "...

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !