MENU

Retour avec une psychologue clinicienne :

À Saint-Paul, le lien familial et transgénérationnel au coeur du débat


Posté par
Le 24 mars 2017, le Lieu d'Accueil Enfant-Parent Itinérant (LAEPI) organisait son deuxième café-débat sur le thème de la parentalité, plus précisément sur "le lien familial et transgénérationnel". Retour sur une rencontre riche en apprentissage avec les précisions de Christelle Cuche, Psychologue clinicienne à La Passerelle.
Le 24 mars 2017, le Lieu d'Accueil Enfant-Parent Itinérant (LAEPI) organisait son deuxième café-débat sur le thème de la parentalité, plus précisément sur "le lien familial et transgénérationnel". Retour sur une rencontre riche en apprentissage avec les précisions de Christelle Cuche, Psychologue clinicienne à La Passerelle.

La parentalité est une vaste notion qui est née au début des années 1960 au sein du champ psychiatrique et analytique. Ce terme de "parentalité" renvoie à la qualité de parent, de père, de mère (Le Petit Robert, 2001) ou "fonction de parent, notamment sur les plans juridique, moral et socioculturel" (Larousse, 2000).
A Saint-Paul, dans le cadre de l’action LAEPI faisant partie du Contrat de Ville, l’approche de la parentalité est placée sous le thème de l’Art et de la Culture. Ainsi, plusieurs actions innovantes sont proposées au sein des quartiers prioritaires par le biais du Lieu d’Accueil Enfant-Parent Itinérant.
Aussi, ce 24 mars dernier au Relais d’Assistants Maternels (33 rue Flacourt), une deuxième rencontre était organisée autour de la parentalité sur le thème "le lien familial et transgénérationnel" avec la participation de Christelle Cuche, psychologue au centre de psychologie "La Passerelle".

"Le groupe de parole s’est axé autour d’une thématique sur la famille. Ils ont pu aborder différents points autour de la famille nucléaire et de la famille élargie. Les personnes présentes ont pu parler, notamment des grands-parents de leurs enfants, leurs oncles et leurs tantes. L’échange a permis de mettre à jour certains traits caractéristiques des familles présentes au niveau transgénérationnel. Le groupe a pu aussi aborder les difficultés rencontrées avec les jeunes enfants lorsque ces derniers manifestent des "crises" qui peuvent être vécues comme des caprices. La demande s’est alors portée sur la conduite à avoir avec les enfants dans ce contexte précis. Sur ce dernier point, on peut citer Maria Montessori. Dans son livre "L’enfant", explique que le développement de l’enfant passe par des périodes sensibles, c’est-à-dire des stades de la croissance de l’enfant. Ces sensibilités spéciales sont passagères et se limitent à l’acquisition d’un caractère déterminé. Pour elle, la croissance est un "travail minutieusement dirigé par les instincts", précisent les membres du groupe de parole.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !