Une demande d'aide financière au Fond d'Intervention pour les Services, l'Artisanat et le Commerce a été faite :

La ville de Saint-Paul aux côtés des commerçants


Publié / Actualisé
La contractualisation du Fond d'Intervention et de Sauvegarde de l'Artisanat et du Commerce (FISAC) devrait intervenir avant la fin de cette année 2017. L'information a été rappelée aux commerçants de Saint-Paul lors d'une réunion le mardi 1e août 2017 au cours de laquelle plusieurs sujets ont été débattus. C'était avant l'agression sauvage dont a été victime le personnel du Super U, et l'attaque à main armée le 3 août.
La contractualisation du Fond d'Intervention et de Sauvegarde de l'Artisanat et du Commerce (FISAC) devrait intervenir avant la fin de cette année 2017. L'information a été rappelée aux commerçants de Saint-Paul lors d'une réunion le mardi 1e août 2017 au cours de laquelle plusieurs sujets ont été débattus. C'était avant l'agression sauvage dont a été victime le personnel du Super U, et l'attaque à main armée le 3 août.

" La volonté de notre municipalité de soutenir les commerçants et artisans, et de dynamiser le centre ville de Saint-Paul ne faiblit pas ", exposait en préambule, Fabrice Marouvin, 3e adjoint au maire lors de cette réunion du 1e août. " Nous souhaitons de fait, mettre en place un programme de dynamisation du centre-ville afin de renforcer l’attractivité de l’hyper centre, son animation et encourager les commerçants à valoriser leurs équipements ".

Cette volonté de soutenir le commerce de proximité s’est traduite par la demande d’aide financière de la Ville au Fond d’Intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce. En collaboration, notamment, avec les services de l’État, la Chambre de Commerce et d’Industrie de La Réunion, l’Association des commerçants du cœur de ville de Saint Paul… un programme de dynamisation du centre-ville va donc pouvoir être entrepris.

Le Fisac, dont la signature est prévue avant la fin de cette année, tourne autour de trois axes essentiels : aide individuelle pour la rénovation, l’amélioration et l’accessibilité ; activité d’animation en centre ville ; équipements (luminaires, mobilier…) Motivés par la volonté inébranlable de continuer de faire vivre le cœur de ville, les commerçants de l’hyper-centre misent beaucoup sur ce dispositif. Ils l’ont fait savoir lors de la réunion de mardi soir qui a tourné autour de plusieurs points. Il y était notamment question de propreté et la question d’instaurer un système autre que le souffleur " source de nuisances ", et de revoir les horaires d’intervention des agents a été posée. Élue en charge de l’Environnement, Virginie Péron a évoqué des pistes de réflexions à l’étude. Par ailleurs, le stationnement notamment le week-end a fait l’objet d’un long débat. Plan de circulation, gestion des feux, tickets à l’horodateur… rien n’a été laissé au hasard.

Ainsi, dans le cadre du contrat de développement, afin de favoriser les échanges et l’interactivité attendue, les rencontres entre la Ville de Saint-Paul et les commerçants se poursuivent. Fabrice Marouvin rappelle toutefois, la volonté de la collectivité, dans un souci de cohérence et d’efficacité, d’éviter plusieurs interlocuteurs mais de privilégier le dialogue avec une seule association de commerçants…

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !