Risque requin :

Saint-Paul recherche une assistance pour sécuriser Boucan et les Roches Noires


Publié / Actualisé
La municipalité de Saint-Paul lance un avis d'appel public dans le cadre de la sécurisation des plages de Boucan et des Roches Noires. La ville indique rechercher une "assistance à maîtrise d'ouvrage dans le cadre de la problématique du risque requin et de sécurisation des zones d'expérimentation opérationnelles". Après une phase d'audit et un diagnostic des dispositifs, une nouvelle stratégie d'approche pourrait être formalisée. (Photo archives)
La municipalité de Saint-Paul lance un avis d'appel public dans le cadre de la sécurisation des plages de Boucan et des Roches Noires. La ville indique rechercher une "assistance à maîtrise d'ouvrage dans le cadre de la problématique du risque requin et de sécurisation des zones d'expérimentation opérationnelles". Après une phase d'audit et un diagnostic des dispositifs, une nouvelle stratégie d'approche pourrait être formalisée. (Photo archives)

Depuis le 24 aût 2017, la municipalité saint-pauloise a décidé de ne pas reconduire le contrat le liant à Seanergy Océan indien. Le premier contrat pour Boucan s'arrêtera le 18 décembre 2017 et le second du côté des Roches Noires en avril 2018. Le 8 septembre, lors d'une conférence de presse, Joseph Sinimalé a indiqué qu'un nouveau dispositif devrait être proposé aux Roches Noires à la fin du mois.

Lire aussi - Risque requin : un nouveau filet prévu aux Roches Noires fin septembre

Un avis d'appel public à la concurrence a été lancé en fin de semaine par la commune. La procédure, prévue pour durer 23 mois, devrait se décomposer en trois principales missions. Premièrement, un audit et un "diagnostic des dispositifs actuels de sécurisation des zones de baignade et d'activités nautiques sur les zones d'expérimentation opérationnelles des plages de Boucan canot et des Roches Noires". Deuxièment, la formalisation d'une nouvelle stratégie d'approche. Troisièmement, un accompagnement de la ville dans le cadre du suivi d'exécution.

Les compétences demandées par la municipalité sont, entre autres : une bonne connaissance de l'écosystème corallien, des courants marins, des activités nautiques et des requins bouledogues et tigres ainsi qu'une maîtrise d'ingénierie d'ouvrages maritimes.

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !