Emploi de travailleurs handicapés :

Saint-Paul décroche un H d'or


Publié / Actualisé
La ville de Saint-Paul a été primée pour son engagement dans l'insertion professionnelle des personnes porteuses de handicap. Elle a décroché un H d'or.
La ville de Saint-Paul a été primée pour son engagement dans l'insertion professionnelle des personnes porteuses de handicap. Elle a décroché un H d'or.

"L’intégration des personnes en situation de handicap renouvelle notre vivre ensemble". C’est par ces mots que le préfet Amaury de Saint-Quentin a terminé son intervention lors de la cérémonie de remise des H d’or organisée dans le cadre de la semaine pour l’emploi des personnes handicapées. Auparavant, le représentant de l’État a tenu a rappeler que leur insertion "concernait tout le monde" et surtout qu’elle était une cause à "défendre, à développer et à promouvoir".

La ville de Saint-Paul s’est davantage engagée dans ce processus en mars dernier par le biais d’une convention avec le FIPHFP (Fonds pour l’insertion de personnes handicapées dans la fonction publique). Ainsi, la ville qui compte dans son effectif une soixantaine d’agents en situation de handicap envisage le recrutement d’une douzaine d’apprentis par an durant trois ans. Objectif visé, atteindre les 6% de personnel RQTH (reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé) comme l’exige la loi pour les établissements – privés ou publics – de plus de 20 salariés. Actuellement, ce taux est de 3,5% à Saint-Paul, proche de la moyenne nationale.

Et c’est justement pour son engagement dans l’insertion des personnes porteuses de handicap que la ville a décroché un H d’or. "Une récompense qui vient saluer tous les efforts entrepris par la collectivité", comme l’a souligné Fabrice Marouvin. Le 3e adjoint qui représentait le maire à l’occasion de cette première cérémonie du genre en présence de Katia Grondin, présidente de la commission handicap au Medef Réunion, de Anne Foucault, déléguée territoriale du FIPHFP et de Christophe Castagnet, délégué régional de l’AGEFIPH Réunion, a par ailleurs insisté sur la "réelle volonté d’insertion" des personnes porteuses de handicap par la ville. "Pour les apprentis, le parcours peut parfaitement déboucher sur un CDI pour ceux qui sont totalement investis". Indirectement, la collectivité contribue également à permettre à ces personnes d’avoir une activité professionnelle. Les bulletins de paie des agents sont par exemple édités par une société employant des personnes porteuses de handicap. Autant d’actions qui ne peuvent que satisfaire le représentant de l’État totalement engagé à faire vivre le slogan "sans limite pour l’emploi".

   

1 Commentaire(s)

CHABAN, Posté
H À la place du H de ermitage ?