La mairie de Saint-Paul annule les soirées de samedi :

Plage de l'Hermitage - Pas de "Sunset Party" ni de "Speed dating" au Coco Beach


Publié / Actualisé
La mairie de Saint-Paul annonce l'annulation des deux soirées du Coco Beach prévues pour ce samedi 23 juin, la Sunset Party" et le "Speed dating". "Compte tenu du climat social peu propice à la tenue de manifestations festives sur le domaine public maritime, et plus particulièrement au sein des établissements de plages situés sur le DPM et pour lesquels des procédures judiciaires sont en cours, et face au risque de débordement , Joseph Sinimalé, le maire de Saint-Paul, a décidé d'interdire les deux événements festifs - Sunset party et Speed dating - programmés ce samedi 23 juin 2018 au restaurant le Coco Beach" indique le communiqué de la mairie
La mairie de Saint-Paul annonce l'annulation des deux soirées du Coco Beach prévues pour ce samedi 23 juin, la Sunset Party" et le "Speed dating". "Compte tenu du climat social peu propice à la tenue de manifestations festives sur le domaine public maritime, et plus particulièrement au sein des établissements de plages situés sur le DPM et pour lesquels des procédures judiciaires sont en cours, et face au risque de débordement , Joseph Sinimalé, le maire de Saint-Paul, a décidé d'interdire les deux événements festifs - Sunset party et Speed dating - programmés ce samedi 23 juin 2018 au restaurant le Coco Beach" indique le communiqué de la mairie

 

Pour justifier son arrêté portant" interdiction d’organiser deux événements festifs le samedi 23 juin 2018, dans l'enceinte du restaurant Coco Beach", la mairie de Saint-Paul s'appuie notamment sur "l'ordonnance du 16 mars 2018 du Juge des référés du Tribunal administratif de la Réunion ordonnant la suspension des arrêtés municipaux de juillet 2017 portant autorisation d’occupation temporaire du domaine public maritime au profit de six établissements de plage, dont le " Coco Beach" exploité-par la Sarl L’Hacienda".

La mairie se réfère également sur le courriel adressé au Maire de la Commune de Saint-Paul, le 18 juin 2018, par 1e collectif de défense du DPM

(Lire aussi : Hermitage - Le Collectif DPM veut l'annulation de deux soirées au Cocobeach.

De même, la situation d'urgence a été relevée.

La mairie de Saint-Paul a ainsi pris sa décision d'interdiction en considération d'une série d'élèments : 

- "les évènements antérieurs (damages aux biens et menaces envers le personnel), et le climat social actuel peu propice à la tenue de manifestations festives sur le domaine public maritime, et plus particulièrement au sein des établissements de plage situés sur le DPM et pour lesquels des procédures judiciaires sont en cours" - " dans le contexte actuel, la tenue de ces évènements festifs est de nature à attiser les tensions et à causer des troubles graves à l’ordre public, pouvant se traduire par une réponse violente et des réactions exacerbées de la part de personnes mal intentionnées" ;- "la nécessité de réprimer les atteintes à la tranquillité publique telles que les rixes, disputes ou attroupements" ;
- enfin, le maire a considéré "qu’aucune mesure autre que l’interdiction de ces manifestations festives n’est de nature à empêcher effectivement les troubles que le présent arrêté a précisément objet de prévenir".

www.ipreunion.com

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !