Restauration scolaire :

Saint-Paul mise sur la qualité dans les assiettes des élèves


Publié / Actualisé
Après Bras-Panon et Saint-Joseph, la ville de Saint-Paul a signé la première Charte Nationale Qualité Agorès dans la salle du Conseil municipal ce mardi 26 mars 2019. En s'engageant dans l'éducation nutritionnelle des petits écoliers saint-paulois, la commune rejoint ainsi les promoteurs de la qualité de la restauration publique.
Après Bras-Panon et Saint-Joseph, la ville de Saint-Paul a signé la première Charte Nationale Qualité Agorès dans la salle du Conseil municipal ce mardi 26 mars 2019. En s'engageant dans l'éducation nutritionnelle des petits écoliers saint-paulois, la commune rejoint ainsi les promoteurs de la qualité de la restauration publique.

Déjà engagée depuis plusieurs mois dans la lutte contre le gaspillage alimentaire, la recherche de l’équilibre alimentaire et l’amélioration de la restauration scolaire, la ville de Saint-Paul vient de signer la Charte Nationale Qualité Agorès (Association Nationale des Directeurs de la Restauration Territoriale). Celle-ci propose aux collectivités territoriales et aux professionnels de la restauration publique de s’inscrire dans une dynamique d’amélioration continue englobant tous les aspects de la restauration publique.

En tout, 3 principes fondamentaux. En premier lieu, une " cuisine de village " adaptée aux besoins de chaque collectivité. Dans un second temps, il s’agit de faire de ces restaurants scolaires des lieux d’accueil, des cadres de vie éducatifs et conviviaux. Enfin, la restauration scolaire est un service public des usagers et de la collectivité. En clair, il est question de fournir aux usagers une information transparente.

"Ces 3 principes, déclinés en 10 engagements concrets, permettent à chaque collectivité adhérente de développer sa démarche de qualité globale, en construisant un projet de restauration collective unique, conjuguant ambition nationale et préoccupations locales", avance le maire, Joseph Sinimalé, en saluant les actions déjà engagées par la ville de Saint-Paul.

Lutter contre le gaspillage alimentaire

" Il faut goûter pour savoir si on aime ou pas ", témoigne la jeune Lisa ou bien, " dans la cantine, pour éviter le gaspillage, nous avons disposé les tables en îlot pour être avec nos amis, manger suffisamment et dans le calme ", explique Inaya. Ces deux élèves font partie des classes pilotes engagées dans la lutte contre le gaspillage alimentaire à Saint-Paul.

Depuis l’année dernière, diverses expérimentations sont déployées à l’école élémentaire de Mont Roquefeuil, école pilote de ce projet inscrit dans une démarche écologique. Missionnée pour accompagner les élèves des classes de CE2 et CE2/CM1, la SCOOP RD2A a présenté les actions menées par la ville de Saint-Paul, à travers la direction de la restauration scolaire et nutrition, pour réduire le gaspillage alimentaire dans les 73 restaurants que compte la commune.

Les objectifs sont multiples : développer un rapport sain à l’alimentation chez les enfants ; développer leur écocitoyenneté, impulser et promouvoir une démarche globale, optimiser la gestion de la restauration scolaire et améliorer les propositions de la restauration scolaire. " Il est indispensable d’éduquer nos enfants à une bonne alimentation ", déclare Kevy Grosset, élu en charge de la santé, chargé notamment d’un plan nutrition dans les écoles.

Ainsi, la ville de Saint-Paul a fait le choix des produits du terroir, fermiers ou labellisés dans l’optique d’assurer une prestation alimentaire de très bonne qualité gustative dont les origines sont connues et possédant une bonne densité nutritionnelle.

Dans cette école pilote, des actions ont été mises en place : " Une méthodologie et des pratiques pour les décliner dans toutes les écoles de la commune ", explique Mélanie Perche, ingénieur de projets à la SCOOP RD2A. De la redisposition des tables, en passant par la dégustation des aliments ou encore l’élaboration du charte du restaurant scolaire, tout est mis en place pour réduire le gaspillage et optimiser le temps du repas.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Le Goutte d'eau, Posté
Les élus et le maire en particulier devrai avoir l'obligation d'y manger régulièrement !