[LIVE/VIDEOS] Comité sécheresse :

Ressources en eau : tout faire pour éviter la crise


Publié / Actualisé
Après un été 2019 particulièrement chaud et sec, les réserves d'eau sont au plus bas. Une situation préoccupante qui a poussé à l'organisation du premier comité de sécheresse de l'année ce jeudi 4 avril, présidé par Lucien Giudicelli, sous-préfet de Saint-Pierre. S'il n'y a pas de difficulté sur le réseau départemental, l'Est fait face à une situation tout à fait exceptionnelle. Alors qu'elle est habituellement une des régions les plus pluvieuses de l'île, "on se retrouve cette année avec une sécheresse jamais connue de mémoire d'homme," alerte Guillaume Charlat du département de la Direction de l'Agriculture de l'eau et de l'environnement. Suivez-nous, nous sommes en LIVE. (Photo d'illustration : RB/Imaz Press Réunion)
Après un été 2019 particulièrement chaud et sec, les réserves d'eau sont au plus bas. Une situation préoccupante qui a poussé à l'organisation du premier comité de sécheresse de l'année ce jeudi 4 avril, présidé par Lucien Giudicelli, sous-préfet de Saint-Pierre. S'il n'y a pas de difficulté sur le réseau départemental, l'Est fait face à une situation tout à fait exceptionnelle. Alors qu'elle est habituellement une des régions les plus pluvieuses de l'île, "on se retrouve cette année avec une sécheresse jamais connue de mémoire d'homme," alerte Guillaume Charlat du département de la Direction de l'Agriculture de l'eau et de l'environnement. Suivez-nous, nous sommes en LIVE. (Photo d'illustration : RB/Imaz Press Réunion)
  • IPR

    - Ce LIVE est à présent terminé, merci de nous avoir suivi -

  • IPR

    «Il n’y a pas urgence à agir mais il y a urgence à anticiper»

    «Nous avons mis en place un groupe de travail en lien avec le monde agricole afin de déterminer les mesures adéquates et spécialisées en direction du monde agricole. Mais également un groupe de travail en lien avec les collectivités locales afin qu’elles puissent mobiliser une ressources exceptionnelle pour que nos concitoyens puissent avoir accès à l’eau,» déclare le sous-préfet de Saint-Pierre, Lucien Giudicelli.

    «Les coupures d’eau ne sont pas l’ordre du jour, (…) il ne faut pas être inquiet, il faut être vigilent et impliqué,» souligne Lucien Giudicelli.

  • IPR

    "Anticiper les difficultés"

    "Pour le moment, en ce qui concerne le réseau départemental il n'y a pas de difficulté, explique Guillaume Charlat du département de la Direction de l'Agriculture de l'eau et de l'environnement. Il a une capacité importante de mobilisation des ressources."

    "Pour les agriculteurs qui sont localisés au-dessus de ces réseaux irrigués, on anticipe déjà, compte tenu des phénomènes de sécheresse, des problèmes à venir. Nous mettons donc en place un protocole," ajoute-t-il.

    Regardez :

    "Pour l'est, nous sommes dans une situation tout à fait exceptionnelle. L'est étant une des régions les plus pluvieuses de l'île. On se retrouve cette année avec une sécheresse jamais connue de mémoire d'homme. (...) Les rivières n'ont jamais connu ces débits. On travaille à une phase d'anticipation, nous sommes sur le fil du rasoir."

  • IPR

    Le comité sécheresse prévoit de lancer une campagne de sensibilisation de la population à la nécessité d'économiser l'eau

  • IPR

    RAPPEL - L'été est exceptionnellement chaud à La Réunion

    Depuis le début de cette année, plusieurs records de températures ont été battus à La Réunion.  Le plus symbolique   est   le   record   absolu   de   température maximale sur l’île qui a été battu à la Pointe des Trois-Bassins le 25/01/2019 avec 37°C. Au final, le premier trimestre 2019 est le plus chaud à La Réunion des 51dernières années avec un écart moyen à la normale de+1,2°C (+0.9°C pour les températures de la nuit et+1,5°C pour les maxima journaliers).

    Mars a été un mois très sec

    La masse d’air restant sèche et en l’absence de systèmes tropicaux intéressant la Réunion, on aboutit à un déficit pluviométrique  important. Des  records de faibles cumuls ont été enregistrés sur le Nord et l’Est : Gillot-Aéroport  : 12,3  mm (ancien  record  : 28,6  mm en mars  1998 -début  des  mesures  en  1953) -Mare  à  Vieille Place : 31,3 mm (ancien record : 57,4 mm en  mars 2001 -début des mesures en 1990)...

  • IPR

    A l'est "on est sur le fil du rasoir"

    Dans les micros régions ouest et sud, il y a peu de risque d’avoir des problèmes d’approvisionnement en eau, alors que dans l’est, une région pourtant habituellement bien arrosée, "on est sur le fil du rasoir" annonce Lucien Giudicelli.

     

  • IPR

    Pour le moment, aucune coupure d'eau pour le secteur agricole n'est prévue

  • IPR

    Des nouveaux forages

    Des dérogations vont être demandées pour mettre en place de nouveaux forages pour pomper l'eau souterraine "pour parer à la situation déficitaire"." L’un (de ces forages - ndlr)se fera à Bras-Panon, il existe déjà mais il sera remis en service" précise le sous-préfet.

    Les capacités de prélèvement à Saint André vont augmenter, après certaines vérifications, pour ne pas porter atteinte aux capacités d’eau.

    L’Etat va financièrement aider les communes qui ne sont pas raccordées aux interconnexions du réseau départemental d’eau

  • IPR

    Les déficits ne seront pas résorbés

    Il y a de gros déficit en eau dans le nord et dans l’est, principalement à Saint-André et Sainte-Marie. "Même s’il pleut les déficits ne seront pas résorbés cette année," explique le sous-préfet de Saint-Pierre

  • IPR

    "Nous nous préparons à gérer une crise, mais il n'est pas certain qu'elle arrive"

    "Une réunion avec le monde agricole est prévue pour mobiliser les ressources en eau de façon préventive, ce n'est pas de situation de crise c’est juste de l’anticipation. Nous nous préparons à gérer une crise, qui n’est pas certaine d’arriver," déclare Lucien Giudicelli, sous-préfet de Saint-Pierre. Regardez :

     

    Lucien Giudicelli ajoute : "j’en appelle à la population, il faut utiliser l’eau à bon escient"

  • IPR

    Bonjour, bonjour et bienvenu dans ce Live,

    Le premier comité de sécheresse de l'année est organisé ce jeudi 4 avril. Il est présidé par Lucien Giudicelli, sous-préfet de Saint-Pierre.

     

A propos

C'est l'été de tous les records. Depuis le mois de janvier, le thermomètre s'affole, pour atteindre des températures jamais vues jusqu'à présent. 37°C à la Pointe des Trois-Bassins, 31,2 °C à Cilaos, 27,5°C à la Nouvelle Mafate...Le mois de mars n'a d'ailleurs pas échappé à cette montée folle du mercure.

La pluviométrie est elle aussi particulièrement basse. Les mois de février et de mars ont été les plus secs de ces 50 dernières années. Résultat, les nappes phréatiques sont au plus bas, et les autorités s'inquiètent des conséquences sur les réserves d'eau de l'île.

Enfin, à ces mois de chaleurs et de records en série s'ajoute l'exceptionnelle saison cyclonique. 13 systèmes se sont formés dans l'océan Indien, mais ont tous épargnés La Réunion, n'apportant donc pas de pluie pour réapprovisionner les réserves d'eau.

Le premier comité sécheresse a donc été organisé ce jeudi 4 avril afin de discuter des mesures à prendre pour éviter une pénurie.

   

1 Commentaire(s)

Lucas , Posté
Comme quoi la "mémoire d'homme " est très limitée