Une convention a été signée :

La viande péi au menu des cantines scolaires de Saint-Paul


Publié / Actualisé
L'association réunionnaise interprofessionnelle pour le bétail et les viandes (Aribev), l'association réunionnaise interprofessionnelle de la volaille et du lapin (Ariv) et la mairie de Saint-Paul ont signé ce ce jeudi 29 août 2019 une convention "mettant à l'honneur la viande péi dans les écoles de la commune de Saint-Paul" indiquent, en substance, les signataires. "L'engagement de la commune dans le protocole d'accord viande péi concerne l'ensemble des 67 écoles maternelles et primaires de Saint-Paul, soit 13 780 repas servis 4 jours par semaine (presque la totalité des élèves sont rationnaires) dans les 75 restaurants scolaires répartis sur tout le territoire communal, dont 3 à Mafate" ajoutent-ils dans un communiqué que nous publions ci-dessous.
L'association réunionnaise interprofessionnelle pour le bétail et les viandes (Aribev), l'association réunionnaise interprofessionnelle de la volaille et du lapin (Ariv) et la mairie de Saint-Paul ont signé ce ce jeudi 29 août 2019 une convention "mettant à l'honneur la viande péi dans les écoles de la commune de Saint-Paul" indiquent, en substance, les signataires. "L'engagement de la commune dans le protocole d'accord viande péi concerne l'ensemble des 67 écoles maternelles et primaires de Saint-Paul, soit 13 780 repas servis 4 jours par semaine (presque la totalité des élèves sont rationnaires) dans les 75 restaurants scolaires répartis sur tout le territoire communal, dont 3 à Mafate" ajoutent-ils dans un communiqué que nous publions ci-dessous.

"C’est une véritable reconnaissance de la qualité des produits de l’élevage réunionnais qui seront, de manière progressive, proposés au menu des écoliers de la commune. En cela, le maire de Saint-Paul,  Joseph Sinimale a montré son soutien aux 61 élevages présents sur le territoire de la commune.

Cette démarche s’inscrit plus généralement dans la volonté politique de la municipalité de faire de la restauration scolaire dont elle a la charge, une restauration de qualité, de participer à l’éducation nutritionnelle des écoliers et de leur permettre d’avoir accès à des repas sains et équilibrés avec des denrées issues de la production locale.

La commune de Saint-Paul avait d’ailleurs déjà signé le 26 mars 2019 la charte qualité Agores du réseau national des responsables de restauration collective avec pour objectifs : l’amélioration du service public de restauration scolaire à caractère social, la lutte contre le gaspillage alimentaire et la qualité nutritionnelle

Par ailleurs, en plus du temps scolaire, la restauration scolaire intervient sur les temps périscolaire et extrascolaire. Elle assure ainsi les repas :

- des 1800 enfants dans le cadre des accueils périscolaires le mercredi,
- des 2650 enfants accueillis en centres de loisirs pendant les grandes vacances scolaires en extrascolaire,
- des 1800 enfants accueillis en centres de loisirs pendant les  petites vacances scolaires en extrascolaire.

www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !