Education :

La SIDR offre du soutien scolaire à ses locataires


Publié / Actualisé
Ce lundi 2 septembre 2019, dans ses locaux dionysiens, la société immobilière département de La Réunion (SIDR) a présenté un nouveau service pour ses locataires : du soutien scolaire gratuit en ligne. L'entreprise est en partenariat avec deux mécènes : SFR et Prudence créole. Le rectorat était également présent. La SIDR espère ainsi toucher les quelque 8 500 collégiens et lycéens logés dans ses immeubles. (Photo d'illustration : rb/www.ipreunion)
Ce lundi 2 septembre 2019, dans ses locaux dionysiens, la société immobilière département de La Réunion (SIDR) a présenté un nouveau service pour ses locataires : du soutien scolaire gratuit en ligne. L'entreprise est en partenariat avec deux mécènes : SFR et Prudence créole. Le rectorat était également présent. La SIDR espère ainsi toucher les quelque 8 500 collégiens et lycéens logés dans ses immeubles. (Photo d'illustration : rb/www.ipreunion)

Au lieu des 15 à 20 euros par mois et par enfant que paierait un particulier, grâce à ce dispositif lancé par la SIDR, Prudence créole et SFR, le soutien scolaire aux collégiens et lycéens locataires du bailleur social sera gratuit. C’est un partenariat exclusif avec Acadomia : la plate-forme éducative propose des cours, exercices et explications pour les élèves de la 6ème à la terminale.

Jacques Durand, directeur général de la SIDR explique : "nous devons être au service de nos locataires et assurer la réussite de tous. Il faut créer un environnement bienveillant pour les enfants afin de développer leur confiance en eux".

La SIDR va communiquer sur le terrain afin de faire connaître le projet à ses locataires et ainsi les inciter à s’inscrire. Le directeur détaille les objectifs du bailleur social vis-à-vis du projet. Regardez.

Le rectorat était représenté par Jean-François Salles, inspecteur d’académie adjoint du recteur. Il se félicite que "toute la société participe à la réussite de l’élève, c’est nouveau, innovant et nous sommes très contents d’avoir la SIDR à nos côtés. On est dans une politique de coéducation avec les parents sur l’académie. On a déjà lancé l’initiative "Devoirs faits" mais la SIDR peut agir dans les logements, en dehors de l’école, ce que le rectorat ne peut pas faire."

Jean-François Salles poursuit : "dans les familles favorisées, les enfants n’ont pas forcément besoin de soutien, ils ont déjà un parcours sécurisé. Par contre, dans certains quartiers défavorisés, on n’a pas les finances, pas forcément les savoirs et la connaissance, les élèves n’ont donc pas les mêmes avantages pour faire leurs devoirs. Nous voulons que tous les élèves restent dans un parcours éducatif. "

Lire aussi : Les devoirs faits au collège pour "ne pas emporter ses difficultés à la maison.

Seul petit bémol dans le dispositif, les professeurs tuteurs se trouvent en métropole. Il faudra prendre en compte le décalage horaire les soirs de semaine  avant de les joindre via la plateforme en cas de besoin.

lp / www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Mano, Posté
Belle initiative....
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)