Le texte a été chanté dans la cour du collège de l'Étang :

Une vague bleue et blanche pour chanter l'exil à Saint-Paul


Publié / Actualisé
Tous les élèves du collège de l'Étang Saint-Paul ainsi que trois classes de l'école Louise Siarane (CP, CE1 et CE2) ont chanté d'une seule voix un texte de la chanteuse Juliette baptisé "Aller sans retour" ce lundi 7 octobre 2019. En 2018, cette chorale éphémère patronnée par l'Unesco, chantait un texte engagé de l'artiste Barbara sur le thème de l'enfance. Cette année, le choix s'est porté sur une thématique d'actualité : l'exil.
Tous les élèves du collège de l'Étang Saint-Paul ainsi que trois classes de l'école Louise Siarane (CP, CE1 et CE2) ont chanté d'une seule voix un texte de la chanteuse Juliette baptisé "Aller sans retour" ce lundi 7 octobre 2019. En 2018, cette chorale éphémère patronnée par l'Unesco, chantait un texte engagé de l'artiste Barbara sur le thème de l'enfance. Cette année, le choix s'est porté sur une thématique d'actualité : l'exil.

“Depuis septembre, nous travaillons à la restitution de ce chant au collège de l’Étang Saint-Paul. J’ai choisi ce texte qui parle de l’exil par rapport à la situation actuelle. C’est important ce qui se passe en ce moment dans différents pays. En cela, la chorale a fédéré et sensibilisé les collégiens et les primaires sur cette problématique. Ils se sont particulièrement investis et mobilisés autour de cet événement”, précise Valérie Galdin, professeur de musique au collège de l’Étang Saint-Paul.

“Il faut du courage pour tout oublier / Sauf sa vieille valise et sa veste usée / Au fond de la poche un peu d’argent pour / Un ticket de train aller sans retour / Aller sans retour”, écrit en 2008, ce texte de la chanteuse Juliette aborde l’exil mais surtout tout ce qu’il faut comme courage pour laisser derrière soi ce qui fait de nous ce que nous sommes et tout ceux que nous aimons pour un aller sans retour possible pour… l’inconnu.

Pour cette occasion, les collégiens et une cinquantaine d’élèves de l’école Louise Siarane ont enfilé un tee-shirt bleu ou blanc. Ensemble, ils ont réalisé une fresque symbolisant le globe : les océans et les continents. Le texte a été chanté deux fois dans la cour du collège de l’Étang. À la fin de la seconde captation, chaque chanteur a jeté un serpentin de couleur avec un magnifique geste de semeur.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)