Energies renouvelables :

Saint-Denis: 4200 panneaux photovoltaïques installés sur le toit du stade de l'Est


Publié / Actualisé
Sur la toiture du stade Jean Ivoula (stade de l'Est) à Saint-Denis, ce sont plus de 4200 panneaux qui ont pris place depuis quelques semaines L'installation de 12 000m2 de panneaux photovoltaïques se veut comme étant "un exemple fort de l'engagement de la ville pour faire du chef-lieu une cité verte". Cette surface couverte permettra la production de 1,25MW par an qui sera injecté dans le réseau public d'EDF.
Sur la toiture du stade Jean Ivoula (stade de l'Est) à Saint-Denis, ce sont plus de 4200 panneaux qui ont pris place depuis quelques semaines L'installation de 12 000m2 de panneaux photovoltaïques se veut comme étant "un exemple fort de l'engagement de la ville pour faire du chef-lieu une cité verte". Cette surface couverte permettra la production de 1,25MW par an qui sera injecté dans le réseau public d'EDF.

En effet, en 2015, la Ville a signé un protocole d'accord avec la société ALBIOMA afin que cette dernière puisse investir et exploiter ces panneaux via une AOT de 25 ans.

En clair, Albioma paie un loyer à la ville et en contre partie installe des fermes solaires sur les sites communaux et peut revendre l'électricité propre produite sur le toit du Stade Jean Ivoula.

Dans le chiffres, ces panneaux ont la capacité de fournir l'électricité de plus de 600 foyers. Un gain de production important grâce à une ressource naturelle, le soleil. On puise ainsi moins dans les ressources et on consomme de manière intelligente.

Le chantier d'installation de la ferme sur le Stade Jean Ivoula s'achèvera en décembre.
 

   

1 Commentaire(s)

Le Maki Maské, Posté
Albioma ne nous (vous?) dit pas le coÃ"t de cette installation et de son raccordement au réseau ERDF ?
Il pourrait être intéressant de le mettre en rapport avec le nombre hypothétique des 600 foyers potentiellement alimentés, et d'ainsi pouvoir calculer le seuil de rentabilité au Kilowatt "vendu".
Mais il est vrai qu'EDF est contraint de sur-payer le Gigawatt aux fournisseurs alternatifs... La belle affaire montée par la Région avec des fonds FEDER !