Des fouilles archéologiques prévues :

Saint-Paul : un cimetière d'esclaves pourrait avoir été découvert à Villèle


Publié / Actualisé
Seules des fouilles archéologiques permettront d'affirmer cette information qui a été dévoilée ce vendredi 9 octobre 2020. Dans le bois de Villèle, les sépultures d'une dizaine d'esclaves pourraient avoir été découvertes par des habitants du quartier... Nous publions ici le communiqué de Saint-Paul. (Photos : Saint-Paul)
Seules des fouilles archéologiques permettront d'affirmer cette information qui a été dévoilée ce vendredi 9 octobre 2020. Dans le bois de Villèle, les sépultures d'une dizaine d'esclaves pourraient avoir été découvertes par des habitants du quartier... Nous publions ici le communiqué de Saint-Paul. (Photos : Saint-Paul)

" Au fil des ans, la localisation exacte s’est perdue. J’allais moi-même dans ces bois me promener quand j’étais jeune et pourtant, je ne suis jamais tombé dessus ", commence Judicaël Cillon, président de l’association Zeness kartier St Zil le ho en faisant découvrir le site à la maire de Saint-Paul, Huguette Bello, à Suzelle Boucher, adjointe déléguée aux affaires culturelles et conservation du patrimoine culturel matériel et immatériel et à Alexis Poinin Coulin, adjoint de quartier, lundi 12 octobre.

C’est sur le site du Moulin Kader, en contrebas du terrain de golf de Villèle, sur l’ancienne propriété de Madame Desbassins que le cimetière a été découvert. " La disposition des pierres autour des sépultures, par exemple " ferait écho au Cimetière La Peste au Port et au Cimetière des esclaves et des oubliés à Saint-Paul. D’étranges similitudes qui a poussé les membres de cette association à médiatiser leur découverte : " Je voulais faire connaître cette découverte pour que les travaux de fouilles puissent être entrepris. Cette trouvaille, si elle est avérée, fait partie du patrimoine réunionnais ! Dans tous les cas, c’est un honneur pour moi d’y prendre part ", témoigne Judicaël Cillon.

Afin de percer les mystères de ce lieu, la ville de Saint-Paul demandera l’autorisation d’entreprendre des fouilles archéologiques dans cette zone. Encore loin d’avoir livré tous ses secrets, le territoire saint-Paulois pourrait révéler son second cimetière d’esclaves oubliés à Villèle.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !