Sakifo 2010 :

Davy Sicard et Renan Luce, en toute simplicité


Publié / Actualisé
L'un est une des voix locales reconnues, mélangeant tradition et modernité dans ses sonorités. L'autre, artiste de renom de la scène française, est souvent comparé à Georges Brassens et à Bénabar, son mentor. Eux, ce sont Davy Sicard et Renan Luce. Programmés tous les deux, ce vendredi 7 août sur la scène du Sakifo, les deux artistes se sont livrés à quelques confidences. En toute simplicité.
L'un est une des voix locales reconnues, mélangeant tradition et modernité dans ses sonorités. L'autre, artiste de renom de la scène française, est souvent comparé à Georges Brassens et à Bénabar, son mentor. Eux, ce sont Davy Sicard et Renan Luce. Programmés tous les deux, ce vendredi 7 août sur la scène du Sakifo, les deux artistes se sont livrés à quelques confidences. En toute simplicité.
Bien qu'ils se soient juste "croisés" à la Rochelle l'an dernier, on peut dire qu'entre ces deux là le courant passe. Pour notre plus grand plaisir, les deux artistes se sont laissés aller à une petite démonstration de kayamb. Et Davy Sicard de souligner à propos de Renan Luce : "li la chope le zafer tou de suit".

Renan Luce, dont c'est la première participation au Sakifo, se dit "enthousiaste". Et à propos de La Réunion, "je l'imaginais assez proche de ce qu'elle est en réalité, variée. C'est une île qui ne prévient pas, qui se mérite", confie-t-il. Poète, amateur de dérision, l'artiste, dont le second album "Le clan des Miros" est sorti en 2009, se produira à 23h sur la scène Salahin, vendredi soir.

À l'affiche également de ce vendredi, mais sur la scène de la Poudrière à 19h, Davy Sicard. Simple, généreux, le chanteur réunionnais, qui n'est plus venu au Sakifo depuis 2007 - sauf pour une "b?uf" en 2008 avec Soha, la chanteuse d'origine algérienne, promet de jouer un peu de Kabar, son troisième album mais également de l'inoubliable, Ker Marron, et de le jouer "bien".

En ce qui concerne d'éventuelles surprises, les deux artistes ne lâchent rien. "J'aime les imprévus", confie, néanmoins Renan Luce.

Émilie Sorres pour
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !