Sakifo 2013 :

Cody Chesnutt, son casque et sa (belle) musique


Publié / Actualisé
Cody Chesnutt a toujours été très prudent. Ce vendredi 7 juin 2013 il s'est encore présenté sur la scène du Salahin avec son inséparable casque sur la tête. Sait-on jamais, des fois que le ciel du Sakifo lui tomberait sur la tête. Crainte infondée. La seule chose que l'Américain a pris en plein visage ce sont les applaudissements, fondés, du public.
Cody Chesnutt a toujours été très prudent. Ce vendredi 7 juin 2013 il s'est encore présenté sur la scène du Salahin avec son inséparable casque sur la tête. Sait-on jamais, des fois que le ciel du Sakifo lui tomberait sur la tête. Crainte infondée. La seule chose que l'Américain a pris en plein visage ce sont les applaudissements, fondés, du public.

Mais où bien pu disparaître Cody Chesnutt de 2002 à 2012 ? Sans doute ne le saura jamais vraiment. L'artiste avait explosé au début de la décennie avec "The Headphone Masterpierce". Un album "fleuve" regroupant 36 morceaux où le rock, le hip hop et même la soul se côtoyaient avec bonheur. L'opus cartonnait dur et on pensait Cody Chesnutt solidement installé sur le devant de la scène.

Et puis l'homme a préféré l'ombre. Une tentative de retour en 2010 est presque passée inaperçue. Et puis il y a eu 2012 et "Landing on a hundred" et le retour à la lumière de Cody Chesnutt.

C'est avec son casque, son tee shirt soigneusement rentré dans son pantalon au pli impeccable et sa petite laine (il ne faisait pas vraiment chaud ce vendredi soir à Saint-Pierre) Cody Chesnutt a chanté les morceaux de "The Headphone Masterpierce" pour les nostalgiques et ceux de "Landing on a hundred" pour les nostalgiques, toujours conquis, et pour les nouveaux "arrivants". Il n'a pas eu besoin de son casque, il est inefficace contre les applaudissements (voir la vidéo)

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !