Sakifo 2013 :

Salle verte : Olivier Araste maloyaman


Publié / Actualisé
Avec un Olivier Araste survolté en meneur, la Salle verte a chaviré une fois de plus dans le maloya roots ce vendredi soir 7 juin 2013. Dans la plus tradition des kabar lakour, le leader de Lindigo a déchainé le maloya power entrainant dans son tourbillon les spectateurs-danseurs d'ici et d'ailleurs. Un ailleurs personnifié, excusez du peu, par Winston MacAnuff.
Avec un Olivier Araste survolté en meneur, la Salle verte a chaviré une fois de plus dans le maloya roots ce vendredi soir 7 juin 2013. Dans la plus tradition des kabar lakour, le leader de Lindigo a déchainé le maloya power entrainant dans son tourbillon les spectateurs-danseurs d'ici et d'ailleurs. Un ailleurs personnifié, excusez du peu, par Winston MacAnuff.

Olivier Araste a beau enchaîné les scènes au fil de ses tournées mondiales, c'est ici à La Réunion qu'il donne sans doute la plus grande mesure de sa passion pour le maloya.

Sans micro, ni sono il a donné de la voix et du geste. Un "Buffalony" bondissant a répondu à un "Alotika" électrisé.  "Malagasy" était "Toultan" là. Le public aussi qui a répondu mot pour mot, refrain pour couplet, "ater, ater" pour "alon mon nasyon".

Olivier Araste se déchaine sur le petit podium. Malgré le petit air glacé du bord de mer saint-pierrois, l'ambiance est chaude. Le leader de Lindigo se met torse nu. Il rend hommage à ses dalons musiciens, il bondit sur un banc pour mieux voir ses dalons spectateurs. C'en est trop pour Winston MacAnuff et ses dreadlocks. Il rejoint Olivier Araste sur le podium. Commence alors un duo dansé des plus électrisé.

Les spectateurs-danseurs ne savent plus où donner du pas et du déhanché. Même les membres du service de sécurité ne peuvent s'empêcher de marquer le rythme… Le souffle du maloya power est une fois de plus passé sur la Salle verte. Respé lo frèr.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !