Social :

Les emplois jeunes manifestent


Publié / Actualisé
À l'appel du collectif emplois en danger, les jeunes employés en CEJ (contrat emploi jeunes) manifestent à Saint-Denis ce mercredi 21 mai 2003. Ils ont demandé et obtenu le soutien de l'intersyndicale de l'Éducation nationale qui a appelé les personnels enseignants et non enseignants à venir manifester
À l'appel du collectif emplois en danger, les jeunes employés en CEJ (contrat emploi jeunes) manifestent à Saint-Denis ce mercredi 21 mai 2003. Ils ont demandé et obtenu le soutien de l'intersyndicale de l'Éducation nationale qui a appelé les personnels enseignants et non enseignants à venir manifester
Le rassemblement des manifestants est prévu à partir de 9 heures devant le jardin de l'État. Ce ne sont pas les projets de réforme de la retraite et d et de la décentralisation qui motive la colère des CEJ mais le projet de loi-programme pour l'Outremer discuté le même jour au Sénat . "Il n'y a rien pour les Réunionnais dans cette loi" affirme le collectif emplois en danger en affirmant "le gouvernement veut faire disparaître tous les emplois aidés sans création de vrais emplois". Il cite notamment le cas des 600 aides -éducateurs dont le contrat arrive à terme dans un mois et demi et demande leur embauche définitive dans le rangs de l'Éducation nationale.
Les contrats emploi jeunes ont été supprimés par le gouvernement au 31 décembre dernier. Le système prévoyait la prise en charge par l'État pendant 5 ans de 80% du salaires des jeunes employés en CEJ par les associations, les collectivités et les administration.
Devant le mouvement de protestation que cette suppression a déclenché à La Réunion - qui souffre d'un taux de chômage de 38% -, une prorogation exceptionnelle du système a été décidée pour 3 ans avec dégressivité des aides financières de l'État.
Le collectif emploi jeunes, présent dans toutes les manifestations depuis un mois, a demandé le soutien de l'intersyndicale de l'Éducation nationale pour ce mercredi. Les syndicats ont répondu positivement.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !