Mobilisation des aides éducateurs :

Toujours l'impasse


Publié / Actualisé
Une centaine d'aides éducateurs emmenés par le collectif Emplois en danger ont manifesté jeudi 26 juin 2003 devant la préfecture et le rectorat. Ils ne savent toujours quel sort leur réserve l'État
Une centaine d'aides éducateurs emmenés par le collectif Emplois en danger ont manifesté jeudi 26 juin 2003 devant la préfecture et le rectorat. Ils ne savent toujours quel sort leur réserve l'État
Une centaine d'aides éducateurs se sont réunis jeudi matin devant la préfecture. Après une heure d'attente, une délégation a été par le directeur de cabinet du préfet. Les manifestants lui ont remis 170 candidatures pour les futurs postes d'assistants d'éducation. Rappelons que le 17 juin dernier, représentants de l'État, des parlementaires, les présidents des collectivités et les syndicats étaient parvenus à
s'accorder sur le fait que les 550 aides éducateurs dont le contrat se termine au dernier jour de juin pourront accéder aux postes d'assistants d'éducation pendant trois ans. Les manifestants ont ensuite pris le rectorat qui aura à prendre en compte ses candidatures.
Mais de ce côté, les choses semblent bien compliquées. On leur a en effet expliqué que les aides éducateurs ne seront pas prioritaires sur les TOS (techniciens ouvriers de service). Le prochain bilan des négociations aura lieu le 14 août. Comme le 17 juin, cette réunion rassemblera les présidents de collectivités, les représentants de l'État et l'intersyndicale.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)