Mouvement social :

Débrayage au rectorat


Publié / Actualisé
Une partie du personnel ATOS (agents, techniciens, ouvriers de service) ont débrayé ce mercredi 4 février 2004 pour dénoncer la suppression de 19 postes administratifs
Une partie du personnel ATOS (agents, techniciens, ouvriers de service) ont débrayé ce mercredi 4 février 2004 pour dénoncer la suppression de 19 postes administratifs
Dix-neuf postes administratifs sont supprimés dans l'Académie. Il s'agit pour la plupart de départs à la retraite qui ne seront pas remplacés. Une situation que déplore le secrétaire académique du syndicat Administration et Intendance (A et I).
Pour protester contre cette situation, une partie du personnel ATOS a débrayé une partie de la matinée de mercredi. Les grévistes se sont rassemblés dans le hall du rectorat pour dénoncer "le démantèlement du service public". Le travail a finalement repris vers 11 heures. Les grévistes n'entendent cependant pas abandonner leur revendication. Ils envisagent en effet de refaire grève dans quelques jours si les dix-neuf départs ne sont pas remplacés.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !