Grève à l'Association pour la promotion en milieu rural :

Les employés obtiennent gain de cause


Publié / Actualisé
La CFDT a appelé ce mercredi 8 juin 2005, tous les employés de l'Association pour la promotion en milieu rural (APR) à faire grève. il s'agissait notamment de protester contre des retards dans le versement des salaires. Finalement, le personnel a obtenu gain de cause sur leurs revendications. Un protocole d'accord a été signé avec la direction dans l'après-midi.
La CFDT a appelé ce mercredi 8 juin 2005, tous les employés de l'Association pour la promotion en milieu rural (APR) à faire grève. il s'agissait notamment de protester contre des retards dans le versement des salaires. Finalement, le personnel a obtenu gain de cause sur leurs revendications. Un protocole d'accord a été signé avec la direction dans l'après-midi.
Ce mercredi, les employés se sont mobilisés dans la matinée devant le siège de l'APR à Saint-Denis. Le mouvement de grève a en fait démarré le lundi 6 juin avec les employés de l'antenne de Saint-Pierre. Ils ont été rejoints dans le mouvement par leurs collègues des autres sites. Au départ, les salariés du Sud entendaient protester contre l'organisation des "journées territoriales", qui devaient démarrer ce mercredi 8 juin. "Un changement au niveau de l'organisation a fait que les employés se sont retrouvés seuls à tout organiser. Ce qui implique un surplus de travail" , indique Max Fontaine, porte-parole de la CFDT. Les employés ont donc demandé un report de la manifestation.
Mais la goutte d'eau qui a fait déborder le vase, a été le retard dans le versement des salaires du mois de mai. Toutes les frustrations des employés sont remontées à la surface. Max Fontaine, note qu'il y a un non-respect des engagements de la direction par rapport aux appointements. "Ces salaires ne sont pas payés et sont toujours en retard. Les grilles de salaires sont opaques. L'expérience et la qualification des agents ne sont pas prises en compte" regrette le syndicaliste.
Autres sources de mécontentement : la non-application de la convention collective des organismes de formation et le refus de la direction de donner les informations précises sur la situation financière de l'entreprise. L'APR rencontre en effet depuis 2000 des difficultés financières. Les grévistes demandent à ce qu'une expertise financière soit effectuée.
Les employés déplorent également la dégradation de leurs conditions de travails: locaux insalubres, manque de moyens humains et de matériels. Ils revendiquent le versement des frais de déplacement "qui ne nous ont pas été versés depuis huit mois".
Le syndicat a été reçu à 11 heures ce mercredi par la direction. Les négociations ont abouti. Dans l'après-midi, un protocole d'accord a été signé entre les eux partis. Les grévistes obtiennent ainsi entière satisfaction. Les salaires de mai seront versés ainsi que les frais de déplacement des sept derniers mois leur seront versés et les conditions de travail seront améliorées. La direction s'est aussi engagée à être plus transparente dans la gestion de sa trésorerie. Enfin, l'application de la convention collective sera effective en juillet. Le travail reprendra normalement ce jeudi dans toutes les antennes APR de l'île.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !