Social :

Jeudi noir en perspective


Publié / Actualisé
Ce jeudi 15 mai 2008, toutes les centrales syndicales de l'île, en liaison avec leurs homologues métropolitains, organisent une vaste grève de la fonction publique. Les principales revendications portent entre autres sur l'annulation des suppressions de postes, l'abandon de la généralisation du bac pro en trois ans, la défense du statut de " fonctionnaire d'Etat ", l'augmentation générale des salaires, retraites, pensions et minimas sociaux. Les manifestants devraient être rejoints par les parents d'élèves, les lycéens et les étudiants.
Ce jeudi 15 mai 2008, toutes les centrales syndicales de l'île, en liaison avec leurs homologues métropolitains, organisent une vaste grève de la fonction publique. Les principales revendications portent entre autres sur l'annulation des suppressions de postes, l'abandon de la généralisation du bac pro en trois ans, la défense du statut de " fonctionnaire d'Etat ", l'augmentation générale des salaires, retraites, pensions et minimas sociaux. Les manifestants devraient être rejoints par les parents d'élèves, les lycéens et les étudiants.
L'intersyndicale CFDT-CGTR-CFTC-FO-UNSA-Saiper-Solidaires manifestera ce jeudi à Saint-Denis et à Saint-Pierre. Dans le chef-lieu, un premier défilé quittera les grilles du Jardin de l'Etat dès 10h du matin pour rejoindre la préfecture où une délégation sera reçue. Un second défilé partira à la même heure devant la mairie de Saint-Pierre en direction de la sous-préfecture. Là encore, une délégation de grévistes devrait rencontrer le sous-préfet ou l'un de ses collaborateurs. Par ailleurs, Yves Jego, secrétaire d'Etat à l'Outre-Mer, en courte escale à l'aéroport de Gillot - avant de gagner Mayotte et les Comores pour une visite de trois jours -, a fait savoir qu'il accueillerait, dans les salons de l'aérogare, une délégation de l'intersyndicale et un représentant de l'observatoire des prix.
Dans l'île, les dernières manifestations de la Fonction publique, en 1997 et en 2003, ont connu une mobilisation de très grande ampleur avec respectivement 15 000 et 20 000 grévistes dénombrés.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !