Manifestation :

Les fonctionnaires mobilisés pour leur retraite


Publié / Actualisé
Plus de 500 manifestants sont descendus dans les rues de Saint-Denis et Saint-Pierre ce jeudi 2 octobre 2008 pour défendre l'indemnité temporaire de retraite. Le gouvernement projette de supprimer, d'ici 2027, cette majoration de 35 % appliquée à leur pension et spécifique aux DOM
Plus de 500 manifestants sont descendus dans les rues de Saint-Denis et Saint-Pierre ce jeudi 2 octobre 2008 pour défendre l'indemnité temporaire de retraite. Le gouvernement projette de supprimer, d'ici 2027, cette majoration de 35 % appliquée à leur pension et spécifique aux DOM
"Touche pas à ma retraite", c'est le slogan choisi jeudi matin par les retraités et futurs fonctionnaires retraités qui étaient 300 devant la préfecture de Saint-Denis et de 200 devant la mairie de Saint-Pierre. Les manifestants ont dit "non" au projet de réforme annoncé par le gouvernement concernant l'indemnité temporaire de retraite.
Cette grève a été lancée à l'appel de l'intersyndicale de la fonction publique, CFDT, CGTR, CFTC, FO, FSU, Unsa et Solidaires. Le Saiper s'est joint au mouvement à l'inverse de l'union professionnelle de la CFDT qui a décidé de ne pas appeler à la grève dans le privé.
L'objectif de cette manifestation était de montrer le mécontentement général au gouvernement mais surtout à Yves Jégo, ministre de l'Outre-mer, porteur du projet.
Yves Jégo souhaite mettre fin à cette majoration sur la retraite qui concerne d'autres régions d'Outre-mer, à savoir Mayotte, Saint-Pierre et Miquelon, Polynésie, Wallis et Futuna et Nouvelle-Calédonie.
Ce projet de réforme doit être examiné le 8 octobre en conseil des ministres. Si la réforme passe, l'ITR sera supprimée en 2027. En attendant, les fonctionnaires à la retraite devraient voir leur pension diminuée dès le 1er janvier 2009.
L'intersyndicale fera le bilan de cette mobilisation vendredi. Ses représentants annoncent déjà une nouvelle mobilisation pour la semaine prochaine concernant un autre projet de réforme. À savoir la suppression de la bonification retraite accordée tous les trois ans aux fonctionnaires de l'outremer.
Créée en 1952, l'ITR est de 35% à La Réunion et concerne plus de 3 000 fonctionnaires. On est loin des 500 personnes mobilisées ce jeudi matin.
Selon les chiffres rendus par le rectorat jeudi en fin d'après-midi, la grève a été suivie par 24,43% du personnel de l'Éducation nationale (soit 35,04% des enseignants de primaire - maternelle, 23,34% des professeurs de collège, 15,99% des enseignants des lycées professionnels, 16,85% des professeurs des lycées d'enseignement généraux et techniques et 18,48% des personnels administratifs)

Imaz Press Réunion - http://
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !