Manifestation contre la réforme des retraites :

Professeurs en colère


Publié / Actualisé
Environ 400 personnes ont répondu à l'appel de la FSU et du SNALC, ce mardi 7 octobre 2008, en manifestant devant la préfecture, pour protester contre le projet de réforme des retraites de la fonction publique. Les manifestants, majoritairement des enseignants du second degré, ont bloqué la route, au niveau du Barachois pendant quelques minutes pour protester contre la politique gouvernementale qui fait peser des menaces sur leur pouvoir d'achat. Une autre manifestation était organisée, en même temps, devant la mairie de Saint-Pierre.
Environ 400 personnes ont répondu à l'appel de la FSU et du SNALC, ce mardi 7 octobre 2008, en manifestant devant la préfecture, pour protester contre le projet de réforme des retraites de la fonction publique. Les manifestants, majoritairement des enseignants du second degré, ont bloqué la route, au niveau du Barachois pendant quelques minutes pour protester contre la politique gouvernementale qui fait peser des menaces sur leur pouvoir d'achat. Une autre manifestation était organisée, en même temps, devant la mairie de Saint-Pierre.
C'est par un seeting sur la route du Barachois, qui a bloqué la circulation quelques minutes, que les enseignants, du secondaire majoritairement, ont exprimé leur colère. À la veille de l'examen du projet de réforme de l'ITR en conseil des ministres, le secteur de l'Education Nationale a manifesté son opposition à la remise en cause de cette majoration des retraites de 35% qui concerne les fonctionnaires à La Réunion.
De plus, un autre projet de réforme révolte les enseignants : la modification de la bonification des retraites, qui s'applique aux enseignants de l'Outre-mer. "Aujourd'hui, trois ans de services rendus signifient quatre ans comptés pour le calcul des droits de retraite. Avec cette réforme, il n'y aurait plus qu'une année de bonification pour dix ans de services rendus", explique Albert-Jean Mongin, vice-président académique du SNALC, syndicat majoritaire dans les Lycées Professionnels.

Michel Zerwetz, secrétaire académique du SNES, le syndicat majoritaire dans le second degré, dénonce également cette "double attaque sur les retraites" : le projet de suppression de l'ITR (en plusieurs étapes) et celui de réforme du système de bonification. Ajouté à ces inquiétudes, le syndicat s'inquiète d'une érosion du pouvoir d'achat des enseignants liée au fait que l'augmentation des salaires des enseignants en 2008 (0,8%) ne compense pas l'inflation (3,6%). D'autre part, le SNES craint que "l'indexation Réunion (de 18%) -ne soit- supprimée" dès 2009.

Cette baisse du pouvoir des achats des salariés de l'Education Nationale pourrait avoir des conséquences sur l'ensemble de l'économie réunionnaise, estime pour sa part Albert-Jean Mongin: "l'impact pourrait se faire sentir sur le secteur des biens de consommation courante, des investissements immobiliers ou encore des aides à la personne ", en cas de suppression de l'ITR, notamment.

D'autres sujets de préoccupations des professeurs étaient également exposés, ce matin, au cours du rassemblement. Les messages suivants : "Sauvons nos gosses", "Moins d'options, plus d'heures = éducation au rabais", traduisent l'inquiétude des enseignants quant au budget 2009, qui envisage la suppression de 13 500 postes.

Christian Picard, secrétaire départemental de la FSU, s'est déclaré satisfait de la mobilisation, annonçant le blocage total du Lycée Professionnel Amiral Lacaze, à Saint-Denis. Selon les chiffres communiqués par le rectorat, 22,17% des personnels enseignants des collèges étaient en grève, 15,34% des enseignants des lycées d'enseignements généraux et 16,16% des enseignants des lycées techniques, soit une moyenne de 14,19% sur l'ensemble du personnel enseignant.

Les trois fonctions publiques : hospitalière, territoriale et d'Etat sont appelées à une nouvelle grève le 15 octobre, au nom de l'intersyndicale, au sujet de la réforme de l'ITR.

Imaz Press Réunion - http://
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !