Média :

Grève à Témoignages


Publié / Actualisé
Pour la première fois de son histoire, l'ensemble de la rédaction de Témoignages est en grève, depuis ce mercredi 5 novembre 2008, pour une durée de 24 heures, reconductibles. Les journalistes du quotidien portois protestent contre le départ forcé de leur ancien rédacteur en chef Alain Ilan Chojnow. Ils contestent également le projet de ligne éditoriale présenté ce matin par la direction du journal.
Pour la première fois de son histoire, l'ensemble de la rédaction de Témoignages est en grève, depuis ce mercredi 5 novembre 2008, pour une durée de 24 heures, reconductibles. Les journalistes du quotidien portois protestent contre le départ forcé de leur ancien rédacteur en chef Alain Ilan Chojnow. Ils contestent également le projet de ligne éditoriale présenté ce matin par la direction du journal.
"Une confiscation du journal", c'est ce que dénoncent les journalistes de Témoignages, engagés dans un mouvement de grève, depuis ce mercerdi matin, par la voix de leur porte-parole Pascale David, journaliste au sein de la rédaction.
Premier motif de leur colère : le renvoi " autoritaire, brutal, sans aucune concertation " d'Alain Ilan Chojnow, l'ancien rédacteur en chef du journal. Manuel Marchal le remplace.
Les journalistes estiment aujourd'hui qu'aucune raison officielle ne justifie le renvoi d'Alain Ilan Chojnow, qui "s'est mis au service des orientations que voulait le PCR, bien que ses orientations ne soient pas claires dans un cadre marqué par les carences de ce parti" indique Pascale David.
Ce mercredi, un projet de ligne éditoriale a été présenté à la rédaction par Jean-Max Hoarau, patron du quotidien. "C'est un projet infantilisant, qui ne laisse aucune place aux journalistes. On nous dicte les sujets, voire les questions à poser en reportage. C'est inacceptable !", s'indigne la journaliste.
Les grévistes réclament donc, outre le rappel de leur ancien rédacteur en chef, une "organisation digne du travail" et "enfin une restructuration des relations entre les instances politiques et relationnelles du journal".
"Ce que nous souhaitons, c'est revenir à l'esprit du journal de Laurent Vergès", qui a dirigé Témoignages, fondé en 1944, par Raymond Vergés son grand-père. Depuis 1959, Témoignages est l'organe du parti communiste réunionnais, fondé par Paul Vergès.
"A l'époque de Laurent (Vergès), il participait à nos conférence de rédaction, mais nous discutions tous ensemble des sujets, des idées à mettre en avant. Ce que nous souhaitons aujourd'hui, c'est qu'on nous considère comme des personnes responsables, qu'on nous laisse la part qui est la nôtre en tant que journaliste ", explique la porte-parole du mouvement.
Les grévistes pensent que Témoignages sortira peut-être demain, "ce qui prouverait qu'on peut le faire sans journalistes ", conclut Pascale David.

Imaz Press Réunion - http://
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !