Mouvement des terrassiers :

La fin des barrages


Publié / Actualisé
Après 3 jours de barrages filtrants à Cambaie (Saint-Paul) et à Saint-Leu, le mouvement des terrassiers a pris fin ce mercredi 21 janvier à l'issue de la table ronde à la Sous-préfecture de Saint-Paul avec tous les acteurs économiques du secteur. La réunion s'est déroulée dans un climat serein, même si les terrassiers n'ont pas obtenu tout ce qu'ils espéraient.
Après 3 jours de barrages filtrants à Cambaie (Saint-Paul) et à Saint-Leu, le mouvement des terrassiers a pris fin ce mercredi 21 janvier à l'issue de la table ronde à la Sous-préfecture de Saint-Paul avec tous les acteurs économiques du secteur. La réunion s'est déroulée dans un climat serein, même si les terrassiers n'ont pas obtenu tout ce qu'ils espéraient.
Les terrassiers ont obtenu l'étalement de leurs dettes fiscales et sociales. Les banques quant à elles ont été conciliantes et ont accepté de "geler" les dettes, jusqu'à la reprise de l'activité. Il a aussi été expliqué aux grévistes les différents dispositifs mis en place pour les entreprises en difficulté. "Avec cette réunion ils ont eu une meilleure compréhension des dispositifs d'aides" a estimé le Sous-préfet de Saint-Paul à la fin de la table ronde.

Le représentant de la préfecture a salué "le sens des responsabilités des terrassiers" et a affirmé "qu'il n'y a pas d'arrêt de la commande public mais seulement un ralentissement". Il s'est engagé à ?uvrer pour un redémarrage rapide des commandes.

"Pour l'instant, il n'y a pas de solution concrète, mais nous avons le sentiment d'avoir été entendu" confie Hermann Elise, porte-parole des grévistes. C'est déjà ce que disaient les terrassiers en décembre dernier, après avoir rencontré des élus, lors de leur précédent mouvement pour demander l'obtention de marchés publics ainsi des aides financières pour payer leurs dettes fiscales et sociales.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !