Transport et BTP :

Quatre réunions pour le collectif


Publié / Actualisé
Le collectif du BTP et des transports a été reçu mardi 27 janvier 2009 en préfecture avec les acteurs économiques concernés par ces secteurs. Après 3 heures de réunion, le collectif regrette " aucune avancée concrète ". Malgré cela, " une seule bonne chose " selon Soupraya Gangama, quatre réunions ont été programmées avec les différents partenaires économiques et sociaux.
Le collectif du BTP et des transports a été reçu mardi 27 janvier 2009 en préfecture avec les acteurs économiques concernés par ces secteurs. Après 3 heures de réunion, le collectif regrette " aucune avancée concrète ". Malgré cela, " une seule bonne chose " selon Soupraya Gangama, quatre réunions ont été programmées avec les différents partenaires économiques et sociaux.
En effet, le collectif devrait d'abord être reçu dans les prochains jours par un des collaborateurs du secrétaire d'état à l'outre-mer, voire Yves Jégo en personne. Selon le conseiller régional Raymond Lauret, le secrétaire général pour les affaires régionales de la pyramide inversée, Jean Ballendras, a suggéré une solution venant de l'Etat : un changement de la législation dans les procédures d'accès aux marchés publics, permettant ainsi aux petites entreprises d'y postuler malgré des retards de paiement des charges sociales.

D'après Soupraya Gangama, " la CGSS et les ASSEDIC, également sollicités, ne peuvent pas sortir de leur cadre réglementaire. Seul Yves Jégo peut prendre une décision ". Rappelons que le collectif demande aussi l'exonération des charges patronales pour 2008 et 2009, ainsi que le report du paiement des cotisations salariales.

Par ailleurs, les banques auraient pris conscience des difficultés que traversent les entreprises. Celles-ci leur demandent une facilité de trésorerie et le report du remboursement des prêts, comme cela a été le cas lors de la crise du chikungunya. Une réunion serait au programme avec les représentants de chaque banque.

Quant au Trésorier payeur général (TPG), on lui réclame l'exonération de la taxe professionnelle pour 2008 et 2009, sans oublier le report d'une année des dettes fiscales. Une autre réunion en perspective pour régler cette question.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !