Cercle philosophique réunionnais :

Nouveau soutien pour le COSPAR


Publié / Actualisé
Présidé par le sociologue Laurent Médéa, le cercle philosophie réunionnais (CPR) soutient publiquement le Collectif des organisations syndicales, politiques et associatives de La Réunion contre la vie chère créée depuis quelques jours (COSPAR) et annonce son adhésion.
Présidé par le sociologue Laurent Médéa, le cercle philosophie réunionnais (CPR) soutient publiquement le Collectif des organisations syndicales, politiques et associatives de La Réunion contre la vie chère créée depuis quelques jours (COSPAR) et annonce son adhésion.

Pour le Cercle philosophique réunionnais, "la philosophie fait partie des sciences humaines et sociales qui aident notamment les citoyens à réfléchir sur les problèmes de l'existence, à analyser les situations auxquelles ils sont confrontés et à agir pour faire progresser la société, indique le secrétaire Lucien Biedinger dans un communiqué envoyé à la presse ce jeudi 19 février 2009. C'est pourquoi il a suivi avec intérêt la constitution récente du Collectif des Organisations Syndicales, Politiques et Associatives de La Réunion (COSPAR) et le travail qu'il a accompli ensuite à la fois pour se renforcer, s'élargir, élaborer une plate-forme revendicative et organiser des actions pour faire avancer ces revendications."

Félicitant le COSPAR pour ses revendications qui "portent à la fois sur des mesures urgentes à obtenir de l'État pour soutenir les Réunionnais souffrant le plus de la crise structurelle et conjoncturelle qui frappe notre société mais aussi sur des propositions globales à inscrire dans un projet réunionnais de développement durable soutenu par l'État", le cercle philosophique réunionnais annonce qu'il rejoint le collectif. Il propose également deux nouvelles revendications : "créer à la faculté de lettres de l'université de La Réunion un institut des sciences humaines et sociales, avec des départements philosophie, psychologie, sociologie et sciences politiques et développer l'enseignement de la philosophie dès l'école primaire."

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !