Agence départementale d'insertion :

"Non à la fermeture"


Publié / Actualisé
À l'appel de la CFDT le personnel de l'Agence départementale d'insertion (ADI) a manifesté ce mercredi 4 mars 2009 pour réclamer "le maintien de la structure qui est indispensable au traitement des dossiers des plus défavorisés à la recherche d'un emploi" souligne le porte-parole des grévistes. L'ADI gère l'insertion des allocataires du RMI. Elle est menacée de disparition par l'attribution au conseil général de la gestion du RSA (revenu de solidarité active) qui se substituera au revenu minimum d'insertion.
À l'appel de la CFDT le personnel de l'Agence départementale d'insertion (ADI) a manifesté ce mercredi 4 mars 2009 pour réclamer "le maintien de la structure qui est indispensable au traitement des dossiers des plus défavorisés à la recherche d'un emploi" souligne le porte-parole des grévistes. L'ADI gère l'insertion des allocataires du RMI. Elle est menacée de disparition par l'attribution au conseil général de la gestion du RSA (revenu de solidarité active) qui se substituera au revenu minimum d'insertion.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !