Social - Crédit agricole :

Poursuite de la grève


Publié / Actualisé
Les salariés du crédit agricole ont poursuivi leur grève illimitée ce mercredi 8 avril 2009. Pour leur deuxième journée de grève, des membres du COSPAR (collectif contre la vie chère) sont venus les soutenir. On peut citer Eric Soret ou Alain Junot. Les grévistes réclament notamment 300 euros d'augmentation des salaires et l'embauche de 30 personnes en contrat à durée indéterminée. Toute la matinée, ils ont attendu une éventuelle rencontre avec la direction de la société, mais en vain. Ils ont donc décidé de faire un sit-in à l'intérieur des locaux pour mettre la pression sur les dirigeants. Ils ont finalement obtenu gain de cause. Ils devraient s'entretenir le directeur de la société à 15 heures.
Les salariés du crédit agricole ont poursuivi leur grève illimitée ce mercredi 8 avril 2009. Pour leur deuxième journée de grève, des membres du COSPAR (collectif contre la vie chère) sont venus les soutenir. On peut citer Eric Soret ou Alain Junot. Les grévistes réclament notamment 300 euros d'augmentation des salaires et l'embauche de 30 personnes en contrat à durée indéterminée. Toute la matinée, ils ont attendu une éventuelle rencontre avec la direction de la société, mais en vain. Ils ont donc décidé de faire un sit-in à l'intérieur des locaux pour mettre la pression sur les dirigeants. Ils ont finalement obtenu gain de cause. Ils devraient s'entretenir le directeur de la société à 15 heures.
Au chapitre des rémunérations, les salariés revendiquent aussi l'obtention d'un intéressement à hauteur de 33% du résultat, une baisse de 40% des objectifs commerciaux et une augmentation de 0,5% du budget du comité d'entreprise.

Concernant les conditions de travail, le personnel réclame, outre l'embauche de 30 personnes, la mise en place d'une équipe volante, la mise en place d'un accord sur les absences supérieures à 14 jours et une réduction de 30 minutes du temps de fermeture des agences entre midi et 14 heures.

Le Crédit agricole compte 32 points de vente répartis dans toute l'île.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !